dimanche 21 août 2016

Cette semaine dans la tanière (16)


Bonjour tout le monde,

Cette semaine, un nouveau billet d'acquisitions, du papier, du numérique, du roman, du manga, de quoi remplir des journées bien tristes et solitaires, en plus des séries et films.

D'ailleurs côté écran, j'ai regardé la première saison de Stranger Things, une série plutôt sympa, aux personnages attachants et à l'histoire intrigante, si cette première saison peut se suffire à elle-même, je suis tout de même curieuse de découvrir la prochaine, comment vont-ils réussir à se renouveler, que vont ils pouvoir inventé de nouveau pour happer, de nouveau, le spectateur.
Le weekend dernier, je suis allée voir Suicide Squad, je l'attendais avec curiosité, notamment pour découvrir Jared Leto en Joker, passer après Heath Ledger n'étant vraiment pas une mince affaire, et même si on ne le voit que très peu, il m'a plutôt convaincu. Certes le scénario tient facilement sur deux pages, ce n'est pas transcendant, mais ça reste très divertissant et grâce à Will Smith et Margot Robbie, drôle. 
J'ai également terminé de regarder la saison 10 de Supernatural, une saison assez riche, pleine de rebondissements, de retournement de situation, d'émotions, encore une saison très sympa, c'est vraiment une série de que j'apprécie énormément, même si elle commence à traîner en longueur, j'ai la saison 11 que je débuterai la semaine prochaine.

Passons aux achats/réceptions de la semaine. 

* Mon plus beau rêve de Lily Haime.
* Abysses de Lily Haime. Après avoir lu Wild Heart de l'auteur, et même si j'avais déjà d'autres de ses romans, j'ai craqué pour ces deux titres qui d'après les quatrièmes de couverture me plairont tout autant.
* Merveilles & légendes de Brocéliande de Xavier Husson. Cadeau de ma marraine et son homme de leur vacances en Bretagne.


* Père & Fils vol.3 de Mi Tagawa. Un troisième volume que j'attendais, cette saga est vraiment Kawai, j'aime la description de la relation père fils, dans ses difficultés et ses joies, c'est un vrai moment de plaisir !


* Esprit Infinis t.1 Perception de Adeline Dias
* L'orgueil de Jay de Adeline Dias
* Une pause hors du temps de Tamara Allen.
Des acquisitions numériques en promotion pour les titres de Adeline Dias qui me tentaient depuis leur sortie et pour "Une pause hors du temps" c'est un titre qui me tente depuis un an environ, j'ai donc craqué même si sa lecture n'est pas pour tout de suite.

Et vous qu'avez-vous reçu/acheté cette semaine ?

Bonnes lectures à venir et bon dimanche ! 

lundi 15 août 2016

Wild Heart de Lily Haime


Illustration : Shutterstock
Prix Public : 9,99€ (numérique)  20€ (relié)
Éditions : Milady
Collection : Emma/ Slash
Nombre de pages : 323 pages
Date de publication : 15/ 06/ 2016
ISBN : 9782820526526



 « Es-tu en colère Gabriel ? »
Cette question, le docteur Grant la lui a posée pendant trois ans, à chaque début de séance, durant toute sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé.
Bien sûr qu’il est en colère, il l’a toujours été – et il l’était surtout au lycée, où il voyait Vicky, ce garçon un peu trop souriant, un peu trop heureux. Ce garçon aux habits colorés, aux yeux gris, et qui semblait le regarder différemment. Un jour, Gabriel l’a poussé un peu trop fort. L’instant d’après, Vicky gisait au bas d’un escalier, sa jambe brisée. Handicapé, à jamais...
Depuis qu’il est sorti du centre correctionnel, Gabriel essaie de refaire sa vie. De travailler dans un garage. De renouer des liens avec sa sœur. Il écrit des lettres, aussi, des lettres d’excuse qu’il n’envoie jamais. Il se bat pour trouver un certain équilibre et contrôler cette rage qui le dévore... jusqu’au jour où, par hasard, sa route recroise celle de Vicky.


Si Wild Heart était une sensation se serait indéniablement un coup de cœur. Ce roman est magique, poignant, fort émotionnellement et psychologiquement, c’est une prise de conscience, je l’ai refermé en ayant vraiment l’impression de m’être pris une grande claque. La puissance des mots, des sentiments, bons comme mauvais, de Gabriel mais aussi de Vicky, c’est un roman qui vous retourne complètement, sans vous laisser le temps de véritablement comprendre comment ni pourquoi. Vous recevez tout simplement ce que l’auteur veut faire passer en un claquement de doigt, vous prenez tout cela de plein fouet et ne pouvez faire autrement que d’en être bouleversé au plus profond de votre cœur, de votre âme. Je ne saurais comment vous dire autrement, qu’il faut lire ce roman, c’est un énorme coup de cœur pour moi et cela fait longtemps que je n’en avais pas eu en lisant. Ce livre est dans le don, il donne tout ce qu’il a, de la rage, de la haine, de la douleur, de la tristesse, de la culpabilité, de la violence mais aussi beaucoup d’amour, de la passion, de la sensualité et tout cela est si sincère, réel sous la plume de Lily Haime, c’est le premier roman que je lis d’elle mais ce n’est certainement pas le dernier.

Si Wild Heart devait être un seul personnage se serait bien entendu Gabriel Perez, le héros de ce roman. Gabriel est un jeune homme de 18 ans lorsque nous le rencontrons au début du roman, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas eu une enfance des plus heureuse, ni conventionnelle jusqu’à l’âge de 10 ans. Son père l’a façonné à son image, celui d’un gangster, ne jamais se montrer faible, ne pas baisser les yeux et en toutes circonstances ressentir de la haine et de la rage «Frappe Gabriel, encore, plus fort, plus vite». Pas étonnant qu’à l’âge de 15 ans il se retrouve en centre correctionnel après un «accident», malgré l’amour de sa sœur et de son beau-frère qui prennent soin de lui depuis qu’il a 10 ans. Gabriel est une bombe à retardement, il m’a vraiment touché, je me suis, étrangement, bien retrouvée en lui, dans sa peine, sa douleur, sa sensation de n’être invariablement pas à sa place où qu’il se trouve. Sa culpabilité et sa colère ne peuvent que vous toucher, il ne cesse de se remettre en question, se demande pourquoi il en veut tant à Vicky alors que ce dernier ne faisait rien d’autre que lui sourire et s’assumer pour finalement comprendre que c’est contre lui-même qu’il est si en colère.

Si Wild Heart était un sport, se serait la boxe. Il suffit de voir la première de couverture pour le comprendre, j’ai adoré cet aspect du livre, qui en fait autre chose qu’une romance MxM, ces scènes de violence pure sont exceptionnelles, elle reflète tant de chose en si peu de mots, juste la rage, les sentiments confus de Gabriel, cette rage qui couve constamment en lui et qui explose à travers les coups qu’il donne, c’est brutal, mais d’une réalité, d’une sincérité qui vous bouleverse une fois encore. On ne peut qu’approuver le choix de l’auteur de nous mettre face à cette brutalité pure à travers ces matchs. 

Si Wild Heart devait être un sentiment se serait ... tellement de chose. Comme je l’ai déjà dit on retrouve à travers ses pages tout ce qu’il est possible de ressentir en une vie entière, leur lecture n’est pas sans conséquence, on n’en ressort pas indemne, c’est purement impossible. Souvent les romances ont un schéma-type, la rencontre, l’idylle, le retournement, les retrouvailles et le happy end. Mais ici, comme dit plus haut, ça n’a rien de conventionnel, à une centaine de pages de la fin, on se dit que l’auteur aurait pu s’arrêter là, que le happy end était parfait, mais non, on a invariablement le pressentiment qu’il va arriver quelque chose d’horrible à nos héros et... j’en ai eu le cœur brisé, vraiment, ce retournement alors que tout commencé enfin à changer pour Gabriel, cet événement... (non je ne vous dirais pas de quoi il s’agit) pour l’histoire c’est tellement parfait mais à la fois parfaitement atroce... 

Si la lecture de Wild Heart devait se résumer en un adjectif se serait, parfaite. Un moment de lecture inoubliable, si bouleversant, prenant, ce livre vous attrape et ne vous lâche plus jusqu’à la dernière ligne et vous vous en souviendrez encore longtemps après. Je dis souvent que tout est réuni pour en faire un bon moment de lecture mais ici c’est multiplié par 100 si non plus, nous avons la représentation de la famille parfaite, à laquelle Gabriel ne veut pas se mêler plus que quelques minutes par mois de peur de brouiller ce bonheur, mais la réalité et ses sentiments pour son neveu et sa nièce vont surpasser cela, de l’amitié sincère qui va plus loin que ce que l’on pourrait espérer pour nous-même, de l’amour, et quel amour plein de passion et d’amitié mêlées, malgré leur différence raciale, sociale et... le reste, ils sont finalement l’opposé l’un de l’autre mais c’est d’une telle évidence, ils sont complémentaires, ils ont un besoin primal l’un de l’autre. On passe par le plus sombre des sentiments, des ténèbres de la solitude à la lumière éblouissante de ce que l’amour, quel qu’il soit, peut apporter dans une vie, j’ai des frissons rien qu’en repensant à ce que j’ai ressenti lors de ma lecture. Ce roman est simplement parfait ! 

mardi 9 août 2016

Cette semaine dans la tanière (15)



Bonjour les monstro-choux,

Un billet d'acquisitions avec beaucoup de BL et des figurines Funko Pop. Comme je n'ai pas très envie de vous faire un paragraphe de bla bla, je passe directement aux photos.

* Les Nébuleux t.1 La cité d'Agora de Lily Haime & Rohan Lockhart
* Petits mensonges et conséquences de Anyta Sunday
* Dix instants de toi de Lily Haime

- Bi No Kyoujin vol.2 de Reibun Ike
- Love Whispers de Ogeretsu Tanaka
- Kuroneko : La tourmente de Aya Sakyo





* Funko Pop du onzième Docteur de Doctor who, "mis en scène" avec mon coffret intégral des saisons version TARDIS.













* Deux Funko Pop de Grell et Undertaker de la série Black Butler entouré de mes DVD de la saga.



* Une Funko Pop de Sherlock avec son violon entouré des trois saisons de la série avec Benedict Cumberbatch & Martin Freeman







Voilà pour la semaine qui est passée, j'augmente ma collection de Pop et de livres BL. Il faudrait juste que j'active la lecture de ceux que j'ai déjà. Et vous qu'avez-vous reçu/acheté ?

Bonne semaine !! 

lundi 8 août 2016

Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros





Illustration : Shutterstock
Prix Public : 7,10€ 
Éditions : Milady
Collection : Romance, Central Park
Nombre de pages : 285 pages
Date de publication : 22/ 11/ 2012
ISBN : 9782811208813





 Auteure d’un presque Pulitzer, Abigail Donovan tarde à mettre le point final à son prochain roman. Aussi, lorsque son agent lui ouvre un compte Twitter, se prend-elle au jeu des tweets, retweets, hashtags, etc.
«MarkBaynard», professeur d’université en cogé sabbatique et twitter averti, devient l’n de ses followers les plus assidus. Entre la jeune femme et lui, va naître un échange jubilatoire plein de réparties spirituelles et de références aussi drôles qu’inattendues. Grâce à cette étonnante rencontre virtuelle, Abby va retrouver l’inspiration et le goût de vivre. Mais pourquoi rester enfermée devant son écran alors que Mark parcourt le monde ?


Si Pour un tweet était une saison se serait l’été, cette petite romance est une lecture parfaite pour les vacances, légère, drôle, touchante, un petit moment de tendresse qui vous laisse un sourire constant sur les lèvres. La lecture se fait rapidement, les pages s’enchaînent, je l’ai terminé en 2 soirées, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les échanges twitter entre Abby et Mark, très souvent drôles, parfois sérieux, les références à des films cultes prêtent également à sourire et à rechercher de quel titre il s’agit, j’avoue ne pas les avoir tous trouvé, mais pour la plupart je les connaissais. 

Si Pour un tweet était un téléfilm, se serait bien évidemment une petite comédie romantique qui passe l’après-midi. Le schéma est typique tout en étant original, nous suivons Abby, sa rencontre virtuelle avec Mark, leurs échanges, jamais il n’est question de rencontre IRL, Mark étant à l’autre bout du monde, mais quand l’évantualité se fait, le retournement de situation se fait, la «rupture» puis les retrouvailles et le happy end. L’originalité réside dans l’échange de tweets, aujourd’hui beaucoup de rencontres se font via des sites de rencontres, c’est donc une romance actuelle, bien tournée, leurs échanges donnent un rythme constant à l'histoire et même si finalement il n’y a pas de surprise, c’est bien écrit, on prend du plaisir à suivre les pérégrinations de Abby. Les personnages sont touchants et attachants, Abby est une jeune femme un peu paumée qui tente de reprendre pieds et terminé son nouveau roman mais, le syndrôme de la page blanche l'assaille, ses tweets avec Mark vont lui permettre de s'ouvrir et de prendre confiance en elle.

Si je devais résumer Pour un tweet avec toi, je dirais que c’est une jolie lecture, une romance très sympa qui se lit rapidement, la chronique n’est pas très longue étant donné qu’en 1 journée, il peut être lu, mais ça n’en reste pas moins un moment de détente, sans prise de tête. Le roman est léger, mais pas uniquement, certaines découvertes vous serrent le coeur et vous font vous demander si cette lecture va bien se terminer. Je vous recommande ce petit roman, pour vous évader le temps de ces quelques chapitres. 

mercredi 3 août 2016

Bilan de lecture Juillet 2016


Voilà bien longtemps que je n'ai pas fait de bilan de lecture mensuel, mais le mois de juillet s'est avéré plutôt propice à la lecture, alors pourquoi ne pas vous montrer ce que j'ai lu =)

En juillet j'ai lu trois romans, trois mangas et un comics. 
Parmi les romans, le premier tome d'une trilogie, et deux one-shot. Pour les mangas un "recueil de nouvelles" si l'on peut dire ainsi pour un manga, le premier tome d'un dytique et un one-shot et pour le comics, le premier volume d'une saga même s'il peut se lire sans la suite.

Romans :

* Nesos Atlas t.1 : L'Empire perdu des Rois de Céline Mancellon (352 pages)
* La bibliothèque des coeurs cabossés de Katrina Bivald (511 pages)
* Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros (288 pages)

 Mangas

- The return of the Prince de Junko (192 pages)
- Ikumen After vol.1 de Kazuma Kodaka (160 pages)
- Yukimura Sensei to Kei Kun (160 pages)

Comics :

* Cable & Deadpool, Le culte de la personnalité de Fabien Nicieza (312 pages)

Soit un total de 1975 pages =)

Pas de coup de cœur, mais toutes de bonnes lectures. J'ai beaucoup aimé Nesos Atlas, à l'instar de la plupart (pour ne pas dire tout) les livres de Céline, un BL plein de surprises et originale. Pour un tweet avec toi est une jolie histoire, une romance simple mais plaisante, La bibliothèque des cœurs cabossés, m'a finalement beaucoup plu, les 200 premières pages n'allaient pas vraiment dans ce sens mais une fois passées ce fut un excellent moment de lecture.
J'ai également apprécié les mangas, plus particulièrement Ikumen After, j'aime ce que fait Kazuma Kodoka, et cette histoire avec deux pères seuls et leur fils est juste touchante, j'ai hâte que le second sorte. The return of the Prince est classique dans le genre, des histoires de lycéens, un tranche de leur vie et Yukimura Sensei to Kei Kun est très doux, j'avoue l'avoir acheté "par erreur", je me suis trompée de titre mais finalement ce fut une agréable surprise.
Pour finir Cable & Deadpool, reste dans l'esprit de ce dernier, plein d'humour et d'action, les deux personnages se pourrissent et s'entraident, j'ai découvert un nouveau personnage avec Cable et on retrouve également les X-Men, le Shield (ne lisant que peu de comics je n'ai pas tout compris quant à la tête de Nick Furry si quelqu'un peut m'éclairer, depuis quand il est devenu blanc lui ?! o_O je sais que Marvel s'amuse souvent à changer le sexe de leur personnage comme Thor mais quand même...)

Voilà voilà, je ne fais pas vraiment de prévision pour le mois d'août, j'ai commencé un roman qui je pense va bien me plaire, en même temps je les choisi pour que se soit le cas. J'aurais bien le temps de lire puisque je vais bientôt être immobilisée pendant une ou deux semaines donc entre lecture et visionnage de séries et films je vais pouvoir avancer dans ma liste =) 

Et vous qu'avez-vous lu ce dernier mois de juillet ?

Bonnes lectures et bon mois d'août !!

dimanche 31 juillet 2016

Cette semaine dans la tanière (14)


Bonjour tout le monde,

Après plus d'un mois sans billet d'acquisitions, vous vous doutez bien que j'ai plusieurs choses à vous montrer :) Débit juillet je suis partie en Bretagne, j'ai passé un bon séjour, j'ai vu de magnifiques paysages, mangé de bonnes choses, j'en ai profité comme j'ai pu. Sur la route du retour, j'ai fait un détour pour me rendre au Zoo Parc de Beauval, depuis le temps que j'en entends parlé, je voulais voir par moi-même et bien je dois dire que même si l'enclos des pandas et 4 fois plus grand que celui de Pairie Daïza, je préfère quand même le parc animalier Belge côté, ambiance, décors et possibilité d'y rester la journée car pour Beauval nous avons fait le tour en une matinée... un peu cher quand même pour quelques heures.

Côté écrans, j'ai vu pas mal de films, Horns, Un incroyable talent, Balade entre les tombes, Terminator Genesis à la télé et Tarzan, Independance Day 2 et Insaisissable 2 au cinéma. J'ai apprécié chaque film à certains degrés, pour le petit écran j'ai préféré Un incroyable talent et au cinéma j'ai été surprise par Tarzan et ai beaucoup apprécié Insaisissable 2, même s'il y avait moins de surprises que pour le premier que j'avais véritablement adoré !! 

Mais passons plutôt à ce que j'ai pu acheté ce dernier mois.

Passage à la foire aux livres à Comines, j'ai bien craqué, je ne vais pas mettre de détails de titres parce que... Je n'en ai pas envie, je me la joue flemmarde... Mais j'ai fait des bonnes affaires quand on considère que j'ai eu le tout à -45%... comment résister ?! 






C'est un mois sous le signe du manga avec : 
- Blue Morning vol. 3, 4 et 5 de Shoko Hidaka.
- Canis dear Mr Rain de Zakk. Malheureusement celui-ci j'ai tenté de le lire mais les pages me restent dans les mains... j'ai contacté les éditions qui avaient annoncé sur fb qu'il y avait un soucis d'impression et qu'il suffisait d'envoyer un mail pour le recevoir de nouveau une fois réimprimé.


- Mangaka and editor in love vol.4 & 5 de Mio Nanao
- Kim him not me vol.4 de Junko.
- Dangerous Teacher vol.4 de Yamato Nase
- Yukimura sensei to Kei kun de Natsuki Kizu
- Ikume & After vol.1 de Kazuma Kodaka
- Ayakashi vol.1 de Van Rah


Du roman, mais toujours dans le BL :
- Prince Captif t.3 Le roi de C.S. Pacat
- Le charme des Magpie de K.J. Charles

Et j'ai craqué pour la VPC de Wistfull avec 4 marques-pages et 4 posters, à l'honneur : Dragon, Jack Frost, Emily des Noces Funèbres, Alice, et les Nouveaux Héros :)

J'ai aussi commandé des figurines POP (à cause de Meli, qui m'en a parlé, donc j'ai cherché un site pour lui transmettre et du coup...), j'espère les recevoir rapidement pour vous les montrer :) 

jeudi 28 juillet 2016

Temps de lune saison 2 : Le hurlement des loups de Céline Mancellon





Illustration : MxM Bookmark
Prix Public : 20€ 
Éditions : MxM Bookmark
Collection : Imaginaire
Nombre de pages : 375 pages
Date de publication : 31/ 05/ 2016
ISBN : 9782375740002







 Beth était venue arracher son père des griffes d’Alek Swan, mais ce qu’elle découvre au domaine l’oblige à revoir ses priorités.
Des secrets mettent en danger tous les métas de la ville.
Elle doit risquer sa vie pour les sauver.
Elle n’a pas le choix : c’est cdésormais la louve Alpha.


Nous avions quitté Beth dans une situation délicate, ce second tome est la suite directe de «Mon ami le loup» et c’est avec beaucoup d’envie et d’attente que l’on découvre la suite des aventures de cette louve pas comme les autres.

Si TDL 2 était un adjectif se serait original : Nous retrouvons l’univers lupin, leur hiérarchie, leur coutume mais, ce n’est pas tout, nous avions déjà fait la rencontre d’autres «créatures» dans le premier tome, comme les métas chiens ou les sorciers. Ici tous ces univers se mêlent davantage pour créer une intrigue des plus fascinantes, chaque page est une surprise, dans laquelle noous en apprenons toujours plus sur les pouvoirs des uns et des autres. L’action est majeure dans ce second tome, il n’y a pas un chapitre dans lequel on a le temps de souffler, tout s’enchaîne à une vitesse folle et la fin arrive bien trop vite. Mais l’originalité va plus loin, c’est également dans les titres de chapitres qui comptent des références cinématographiques qui m’ont beaucoup plu, quelques exemples ?! «1 mariage et 4 enterrements» « Dirty Dancing» « The Dark Beth, le chevalier noir», je vais m’arrêter là sinon je vais mettre la totalité des titres et je ne parle pas des sous-titres qui sont tout aussi savoureux.

Si TDL 2 était un trait de caractère se serait (une fois encore) l’humour : Céline est un de ces auteurs qui peut vous faire rire de tout, même des pires situations, l’humour est son arme favorite et cela se retrouve dans le caractère de chacun de ses personnages sous différentes formes, soit par la bêtise, l’humour caustique, acide, les vannes à deux francs six sous (oula l’expression d’un autre temps...) et surtout l’humour noir et intelligent. Lorsque l’on lit un livre de Céline Mancellon, on sait que l’on sera, à un moment ou à un autre, confronté à une situation compliquée, capable de vous mettre les nerfs en pelote au point de tourner les pages frénétiquement pour connaître la suite et d’une seconde à l’autre tout ceci est désamorçais par une réplique improbable de la part de son héroïne. 

Si TDL 2 devait se résumer en personnages il s’agirait, de Beth et Cahl. J’espère que vous avez lu le premier tome, dans le cas contraire arrêtez votre lecture ici... Ces deux personnages sont comme le jour et la nuit, le feu et la glace, d’apparence incompatible, l’un ne va pas sans l’autre. Leur relation est digne des meilleures comédies romantiques, le «je t’aime, moi non plus» est leur leit motiv, on se demande toujours si Cahl est sérieux, dans ses paroles, ses sentiments, ses actes. Le fait que nous suivions l’histoire du point de vue de Beth nous éclaire sur ses propres sentiments, qu’elle a du mal à accepter, mais pour ce qui est du mâle alpha c’est beaucoup plus compliqué, il faut savoir lire entre les lignes et parfois il y a de quoi s’arracher les cheveux. Mais ils sont particulièrement attachants, on ressent leur lien et le développement de leurs pouvoirs mutuels depuis le début de leur histoire ne peut que confirmer leur compatibilité. Ils ont besoin l’un de l’autre pour vaincre les menaces qui pèsent sur eux, sur leur meute, leur avenir.

Si TDL 2 était un émotion, ce serait la frustration : Que ce soit avec la relation entre Cahl et Beth, qui se tourne autour depuis pas mal de temps (enfin de chapitres, parce que finalement tout se passe sur un laps de temps plutôt restreint). Ou sur l’intrigue en général, dès que l’on pense avoir trouvé une solution ou un indice, l’auteur démonte notre plan en deux mots, c’est frustrant, on ne sait jamais où elle veut nous mener, elle nous balade !! Et je ne vous parle pas de la fin, si déjà la fin du premier vous avez mis sur les nerfs pour savoir ce qui allait arriver à Beth, seule dans cette pièce avec cette créature clone de Chimère... attendez d’arriver à la dernière page de l’histoire principale de «Le hurlement des loups». Pile quand on se dit «Ha ça y est, LA bataille est en marche» tu arrives au point final et tu ne t’étais même pas rendu compte qu’il n’y avait plus assez de pages pour finir l’histoire... Je vous dis, Céline aime nous frustrer. 

Si je devais conclure sur TDL 2 : J’ai adoré ma lecture, si le premier nous présentait l’univers, les personnages et les diverses créatures existantes, ce second opus nous embarque dans une histoire passionante, pleine d’action, d’amour, d’humour, de suspense. Mais aussi de découvertes et de révélations, j’ai préféré ce deuxième livre et je suis plus que curieuse de lire le troisième et dernier tome de cette série qui me fait vivre des aventures palpitantes, j’aime à me personnifier avec Beth qui est un personnage fort mais naïf et doux. Elle sait ce qu’elle veut, même si c’est difficile et qu’elle doute beaucoup d’elle, ses devoirs de nouvelle louve alpha prennent le dessus et la rendent trois fois plus forte, elle a un but, un objectif et se donne tout les moyens pour l’atteindre, je suis vraiment admirative de ce personnage malgré sa naïveté. Bref c’est un second tome encore au dessus du premier, et le bonus est vraiment génial qui nous interroge davantage sur ce qui nous attend dans le troisième.