dimanche 25 septembre 2016

Tombée du ciel de Cecelia Ahern






Illustration : Vanessa Corley
Prix Public : 7,60€
Éditions : J’ai Lu
Nombre de pages : 443 pages
Date de publication : 06/ 05/ 2015
ISBN : 978-2290104613





Adam et Christine se croisent une nuit sur le Ha'penny Bridge à Dublin. Lui, désespéré, s'apprête à sauter du pont. Elle, en plein divorce, lui fait une offre incroyable : lui prouver en quelques jours que la vie vaut la peine d'être vécue. Malgré sa détermination, elle sait que le défi sera difficile à relever. Dans cette course contre la montre, s'enchaînent aventures romantiques et improbables balades nocturnes. Petit à petit, Christine s'aperçoit qu'Adam reprend bel et bien goût à la vie, et ce n'est pas sa seule découverte..


Si Tombée du ciel était une saison, ce serait l’hiver. Voici un roman à lire au chaud sous un plaid avec un bon mug de thé. L’action se passé à Dublin (comme la plupart des romans de Cécélia Ahern a priori), Adam et Christine n’étaient pas destinés à se rencontrer et pourtant, au détour d’un pont la jeune femme en pleine séparation prend le parti de sauver Adam d’un saut dans le vide, elle lui promet alors de lui redonner goût à la vie en quinze jours... La mission est loin d’être évidente surtout lorsque l’héroïne, elle-même ne sait plus où se situer face à la vie, mais ceci est sans savoir que l’un va aider l’autre à aimer la vie et l’amour. Une suite d’aventures farfelues parfois drôles, toujours touchantes, profiter de la vie est le message principal de ce roman. Quel rapport avec l’hiver ? Je pense que c’est une saison agréable lorsque l’on sait qu’une fois dehors, nous aurons toujours la possibilité de nous réchauffer dans un endroit que l’on aime, ce roman c’est cela, même quand la vie n’est pas au plus haut, il y a toujours quelqu’un ou quelque chose qui nous redonne espoir en celle-ci. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, en tout cas dans ma petite tête, c’est très clair =)

Si Tombée du ciel était un message, ce serait une ade à la vie. Comme dit juste au-dessus, nos deux héros vont s’aider mutuellement pour reprendre goût à la vie et en la bonté humanité. Christine vit des moments difficiles, en pleine séparation, son mari ne lui laisse pas le temps de respirer et la harcèle, de son côté Adam n’en mène pas plus large, suite à sa séparation, il décide de sauter d’un pont, mais était-ce la seule raison à son geste ? En le sauvant la jeune femme lui propose un deal, si à la date de l’anniversaire d’Adam, il a toujours envie de sauter, elle le laisserait faire, mais si elle arrive à lui faire aimer la vie de nouveau... vous devinez la suite. Les deux jeunes gens vont alors passer quinze jours improbables, menant de front sa «mission» et ses problèmes personnels, Christine va tout faire pour sauver le jeune homme d’un avenir qu’il ne mérite pas. De son côté Adam est très centré sur lui-même mais, au fil des jours il deviendra protecteur envers Christine, en apprenant à la connaître il découvrira qu’elle aussi a besoin d’aide. Chacun veut que l’autre ait une vie future heureuse et c’est peut-être cela qui les sauvera... 

Si Tombée du ciel était un téléfilm, ce serait une fois encore l’un de ceux que l’on voit l’après-midi sur M6. Au fil des pages, nos héros vont vivre des aventures souvent drôles, parfois gênantes, qui prêtent à rire, à sourire ou à avoir les larmes aux yeux. De nombreuses péripéties, des rencontres touchantes, des échanges vrais, une histoire comme nous aimerions pouvoir en vivre une fois dans notre vie. Rencontrer un inconnue, qui s’avère ne pas être un tueur en série ou un pervers narcissique, qui change notre vie au point ou imaginer notre vie sans lui devient insupportable. Ce livre est une romance somme toute «classique», dans le sens où la fin n’est pas une surprise mais, avec un cheminement très original, prenant et excellemment mené. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire.

Si Tombée du ciel était un objet, ce serait un plaid doux et chaud. Je reviens sur ce que j’ai dit au début (j’ai un peu l’impression de ne faire que me répéter...), lorsque l’on tourne les pages de ce roman, une sensation de douceur et de bien-être nous entoure. Ce sentiment est dû au caractère de Christine, on ressent tant son envie de sauver la vie d’Adam, sa volonté de lui faire aimer la vie au détriment de son propre bonheur que ça en devient vraiment touchant. Même si en nous intéressant davantage à elle, on ressent une pointe d’égoïsme, elle ne le fait pas uniquement pour lui mais, aussi pour oublier son malheur, néanmoins cela reste très compréhensible et nous ne pouvons qu’avoir envie qu’elle réussisse et qu’elle trouve le bonheur à travers sa «quête» autoproclamée. J’ai beaucoup aimé ce personnage naïf, plein de tendresse et de douceur, qui aimerait croire en l’amour, en la vie, au bonheur mais, qui face à la réalité de sa vie, perd peu à peu espoir mais, le retrouve à travers Adam. 

Si Tombée du ciel devait se résumer, je pense avoir tout dit, si ce n’est que si vous aimez la romance, la tendresse et la douceur, lisez-le. J’ai beaucoup aimé cette lecture, elle se fait rapidement, nous sort de notre quotidien, nous permet de nous échapper de notre réalité et que demander de plus lorsque l’on lit un livre. C’est un doux moment de lecture, à lire que vous soyez triste, il vous remontera le moral ou que vous soyez heureux, il confirmera votre état d’esprit. Je lirai donc d’autres romans de l’auteur, s’ils sont tous dans la même veine, je pense devenir accroc. 

Cette semaine dans la tanière (18)


Bonjour les pandas roux,

Assez peu de nouvelles ces derniers temps, peu de lecture même si j'ai terminé le premier tome des Outrepasseurs de Cindy Van Wilder que j'ai bien aimé et dont vous pouvez retrouver la chronique que j'ai publié hier, j'ai aussi lu un manga très sympathique, Le mari de mon frère vol.1 de Gengoroh Tagame. 

Côté écrans, la semaine dernière je suis allée voir Mechanic resurection avec Jason Statham, ce n'est pas un film mémorable, il est dans la lignée des autres films de l'acteur, de l'action pur et brute, une nana qui ne sert à rien, un scénario minime... bref un divertissement agréable sans être fascinant. J'ai vu la première saison de Salem, j'ai bien aimé, j'ai envie de voir la seconde malgré quelques longueurs, l'histoire est bien menée et le style noir m'a bien plu. J'ai également repris le visionnage de Doctor Who que j'avais mis en stand by avant mon déménagement, soit il y a 9 mois, je suis contente de retrouver les aventures farfelues du Doctor et de Clara, j'en suis à la saison 8, l'acteur a donc changé, plus de Matt Smith, dommage je l'aimais bien même si mon cœur reste du côté de David Tennant, on verra ce que donne le nouveau, Peter Capaldi. 

Venons en à ce que j'ai reçu/acheté les deux dernières semaines.

* Another Love de Westley Diguet.
* Alice in Murderland vol.2 de Kaori Yuki
* Ikumen After vol.2 de Kazuma Kodaka.

* La Dernière Terre, Le prendre pour le garder de Magali Villeneuve, Alexandre Dainche & Noëmie Chevalier. Accompagné d'un ex-libris. Petite mise en scène avec ma carte d'arpenteur et la figurine de Ghent =) J'adore les dessins, ils sont magnifiques, tout comme les croquis en plus est inclus la nouvelle dont est tirée la BD ! Un petit bijou que l'on a attendu un moment mais ça en valait la peine ^_^ 

Voilà pour cette semaine, et vous qu'avez-vous vu, lu, acheté ou reçu ces dernières semaines ?

Je vous souhaite un bon dimanche.

samedi 24 septembre 2016

Les Outrepasseurs, t1 : Les Héritiers de Cindy Van Wilder





Illustration : B. System
Prix Public : 18€ 
Éditions : Gulf Stream Editeur 
Collection : Les Outrepasseurs
Nombre de pages : 347 pages 
Date de publication : 06/ 02/ 2014
ISBN : 978-2-35488-224-2





 «- Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
- Nous ?
- Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s'arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux.»

Peter, un adolescent sans histoires, échappe de justesse à un attentat et découvre que l'attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d'un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d'une société secrète, les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie...

Premier tome d'une trilogie envoûtante.

Si Les Héritiers étaient un sentiment se serait le suspense. Durant toute notre lecture, nous sommes sur les dents et ce dès le prologue qui annonce plutôt bien la couleur du reste du roman. Ce premier tome est original dans sa mise en page, nous découvrons l’origine des Outrepasseurs, comment sont-ils apparus, quand, dans quelles circonstances, mais ce n’est pas juste un récit du passer que l’on conte à la nouvelle génération il y a toute une mise en scène autour. Je ne vais pas vous dévoiler cette mise en scène, il faut laisser un peu de surprise, mais j’ai bien aimé ce point. Pour en revenir au suspense, chaque page tournée nous laisse dans l’attente de la suite, on a envie de connaître leur histoire, si cela va bien se terminer, s’il y a un avenir pour les héros, même si l’on se doute que oui vu que l’on rencontre les héritiers (pas de spoil c’est le titre !). J’ai apprécié, le fait d’avoir envie de poursuivre ma lecture, une fois un chapitre terminé, il arrive que l’on laisse un livre en attente quelques jours à la fin d’un chapitre mais ici, l’auteur a su découper son histoire de telle façon qu’une journée ne peut se passer sans que l’on ouvre le livre, une sorte de cliffengher à chaque chapitre, même s’ils sont minimes comparés à la fin qui laissent tellement de questions sans réponses... 

Si Les Héritiers étaient une époque, se serait le XIII ème siècle. Tout débute lors de ce siècle, j’ai bien aimé les descriptions de cette période, la façon de vivre, les relations, les querelles de voisinage, les croyances, les façons de penser également. J’ai trouvé le choix de cette époque percutante au vu des croyances de cette période de l’histoire, c’est assez difficile de vous en dire plus à ce sujet sans dévoiler des détails qui pourraient être importants, j’ai peur d’en dire trop, donc j’ai l’impression de ne pas en dire assez. En même temps, si ça peut vous donner envie de le lire... Je dirais juste que je comprends l’incompréhension des héritiers face à ce qu’ils voient, perçoivent et pensent de tout ce qu’ils découvrent et que l’on découvre en même temps qu’eux. 

Si Les Héritiers étaient un genre, je dirais Fantastique ou Féerique. Lors de notre lecture la magie est partout autour de nous, j’ai eu l’impression que si je levais le nez , je me retrouverai face à face, avec les personnages au milieu de ce petit village du XIIIème siècle, ou bien à Lion House en 2013, même si pour le coup en lisant la description du propriétaire, je n’ai pas spécialement envie de le rencontrer. Je trouve que l’auteur a réussi à intégrer cette note de magie à chaque moment, même lorsqu’elle décrit une scène de vie quotidienne, nous avons toujours en tête, ce qui peut rôder dans la forêt ou dans l’air, c’est dépaysant et plaisant.

Si Les Héritiers devaient être résumés, je dirais que c'est un roman jeunesse pas si innocent que ça. C’est une histoire originale, une mise en page (ou en scène) originale qui ne peut que vous donner envie d’en savoir plus et de lire la suite. C’est bien écrit, l’immersion se fait aisément, la personnification moins, cette fois-ci lors de ma lecture, je n’ai pas eu l’impression d’être un personnage mais plutôt un petit être invisible qui suivait chaque personnage avec intérêt et curiosité, sensation étrange mais fort agréable (oui j’aime bien me prendre pour la fée Clochette et alors ?!). La lecture est facile, rapide, tant on a envie de découvrir ce qui se passe au fil des chapitres, tout se fait en fluidité. Je suis très curieuse de découvrir le tome 2 «La reine des neiges» (le premier qui fait une référence ou fredonne je le mords) que j’achèterais directement auprès de Cindy Van Wilder lors des Halliénnales le 8 octobre prochain. 

mardi 13 septembre 2016

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald






Illustration : Constance Clavel
Prix Public : 8€
Éditions : J’ai lu
Nombre de pages : 508 pages
Date de publication : 04/ 05/ 2016
ISBN : 9782290110225






Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l'Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l'invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l'attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque... grâce aux livres, bien sûr.

Si LBDCC était une saison se serait l’été. Voici une lecture que l’on m’a offerte à l’occasion de mon anniversaire en me conseillant de le lire l’été, ce que j’ai fait. C’est un moment léger de lecture, on se laisse volontiers emporter par le récit des pérégrinations de Sara partie de sa Suède natale dans le but de rencontrer Amy, avec qui elle échange par biais postal depuis un moment. Malheureusement, les choses ne se passent pas du tout comme elle l’avait prévu, mais malgré les déconvenues, elle finit par trouver sa place et son rôle dans cette petite ville de l’Iowa.

Si LBDCC était un défaut, je dirais le début de l’histoire. Avant que Sara ne décide d’ouvrir une librairie pour redonner vie à cette ville, il se passe plus de 200 pages, j’avoue qu’au début de ma lecture, j’ai eu peur de m’ennuyer. Je conçois qu’il soit intéressant de mettre en place l’histoire, de présenter les personnages, les lieux, j’ai néanmoins trouvé cette partie bien longue, avant que l’histoire ne m’intéresse vraiment et que j’enchaîne les pages pour savoir comment cette histoire allait se terminer.

Si LBDCC était un genre de livre, ce serait une histoire d’amour... pour les livres. Il est difficile de classer ce roman dans une catégorie, car ce n’est pas une romance à proprement parler, certe, il subsiste une histoire de coeur mais ce n’est vraiment pas ce qui prédomine. Il s’agirait plutôt d’une ode aux livres papiers, aux librairies, aux libraires. J’ai beaucoup aimé la vision de Sara pour les livres, son amour de l’objet et sa passion pour leur contenu, j’ai relevé quelques titres au fil des pages, que l’auteur m’a donné envie de découvrir. C’est un beau roman pour les personnes amoureuses des livres.

Si LBDCC devait être résumé en un mot, je dirais joli. C’est un joli moment de lecture, c’est frais, original, bien écrit, il se passe beaucoup de choses au travers la ville. On suit le plus souvent Sara mais il nous arrive de suivre d’autres personnages et j’ai trouvé cela très intéressant de pouvoir savoir ce que pensent les autres de l’arrivée de Sara, de ses projets, son ambition, sa façon de changer la routine de la ville à travers la librairie. J’ai beaucoup aimé l’histoire de George, il m’a beaucoup touché même s’il ne paie pas de mine au début du roman, tout comme celle de Caroline mais je préfère vous laisser découvrir tous ces personnages touchants dans leur globalité, j’avoue ne pas être fan de Jen qui est le genre de femme que je remettrai fissa à sa place... madame se prend pour une reporter mais se rapproche davantage de la commère du coin, sauf qu’elle publie ses commérages dans le journal de la ville.

Si LBDCC devait être un mot final, je dirais simplement que je vous le conseille. Si vous aimez les livres, flâner en librairie, discuter avec des libraires ou simplement des passionnés, je pense que vous vous reconnaîtrez à travers ces pages, malgré un début un peu long à mon goût. Il ne m’a pas été difficile de m’identifier à la jeune femme suédoise, à sa façon d’être émerveillée, émue, en colère, amoureuse au milieu des pages d’une histoire. Bref c’est un bon moment de lecture que je mettrais en avant pour les personnes qui m’entourent et qui aiment les livres.

dimanche 11 septembre 2016

Cette semaine dans la tanière (17)


Bonjour tout le monde,

Après deux semaines sans billet d'acquisitions, me voici de retour avec de petits achats et réceptions.
La rentrée est passée, j'ai repris le travail, ça fait du bien de voir du monde, même si l'organisation n'a pas été au top, normalement maintenant c'est réglé. J'ai un peu l'impression que l'équipe fait comme si j'étais déjà partie, ça me fait de la peine, après deux ans passée là-bas c'est tout de même vexant, mais ça ne m'empêchera pas de faire mon travail correctement jusqu'à la fin de mon contrat fin novembre.

Bref je ne vais pas m'étaler sur le sujet, ma crise de migraine du week-end est assez significatif de l'impact de tout ça sur moi. Je vais donc vous montrer ce que j'ai acheté et reçu cette semaine.

* Bride Stories vol.8 de Kaoru Mori. L'édition grand format.
* Le prix des âmes t.1 : Coupés du monde de Céline Etcheberry.
* Black Butler vol.22 de Yana Toboso
* Le mari de mon frère vol.1 de Gengoroh Tagame


* 2 "pochoirs" pour décorer mon Bullet Journal parce que je ne suis pas très douée pour ça, donc je me dis que ça peut être une bonne alternative. ainsi que 2 stylos, un violet car je n'en ai pas dans ceux que j'ai acheté et qu'est-ce que la vie sans violet ?! Et un noir mais plus fin, car celui que j'ai est un peu trop épais, tout simplement. 

Voilà pour cette semaine, ce n'est pas un long billet, je ne sais pas si il y en aura d'autres avant le mois prochain, car je dois économiser pour mon futur tatouage et pour le salon des Halliénnales.

Bon dimanche à tous et à bientôt pour des chroniques !! 

dimanche 4 septembre 2016

Bilan lecture Août 2016


Bonjour tout le monde,

Le mois d'août a pris fin il y a 4 jours, et avec les vacances d'été, j'ai enfin repris le travail, Ô joie et grand bonheur, même si l'organisation est loin d'être au rendez-vous, ne plus être chez moi H24 ma fait le plus grand bien !!

Bref qui dit fin d'un mois, dit bilan de lecture, le mois dernier j'ai lu 4 romans et 3 mangas.



                                       


      

Romans :
* 2 one-shots, une suite de série et un premier tome.
* Un énorme coup de cœur pour Wild Heart de Lily Haime, ça faisait un moment que je n'avais pas eu de coup de cœur pour une lecture et bien celui-ci aura su me retourner complètement.
* Une très belle lecture avec Hors de question de Georgia Caldera, des personnages en souffrances qui se retrouvent, commencent à se reconstruire pour une fin qui ne peut que vous donner envie de découvrir la suite.
* Deux agréables lectures avec Les loups de Riverdance t.2 : Léo de H.V. Gavriel, alors que j'avais littéralement adoré le premier tome, celui-ci m'a légèrement déçu dans le sens où il y a un manque d'émotion et une sous exploitation de différents points. J'ai bien aimé Tombée du ciel de Cecelia Ahern, c'est le premier roman de l'auteur que je lis, c'est rapide à lire, joliment écrit et les personnages sont touchants, une ode à la vie et à l'amour.

Mangas :
* 2 suites et un one-shot.
* Une très belle lecture avec le troisième volume de Père & Fils confirme la tendresse et le mment kawai de lecture qu'est cette saga
* Un chouette moment avec Kiss him not me de Junko, c'est le 4ème volume, je ne sais pas combien la mangaka en a prévu mais, je pense qu'il serait intelligent de la clôturer bientôt... j'aime bien, ça me fait sourire, le design est chouette mais... ça commence à s'essouffler... 
* Un avis plus mitigé pour  Love Whispers, même si j'ai beaucoup aimé le chara design, mais l'histoire aurait pu se voir développer davantage, ça va trop vite et même si le syndrome de Stockholm est ultra répandu dans le yaoi, ici c'est un peu trop poussé et la résolution se fait trop rapidement.  

Un total de 2 268 pages pour le mois d'août, je suis plutôt satisfaite de moi côté lectures, par contre je suis toujours autant en retard dans mes chroniques, je ne sais même plus combien j'en ai à faire... Avant je ne commençais pas un nouveau livre avant de faire la chronique de celui que je venais de finir, mais maintenant j'enchaîne les lectures, prends beaucoup de plaisir à les lire et ressent moins le besoin de TOUS les chroniquer. 

Je me suis fait une petite PAL pour septembre en vue des Halliénnales le 8 octobre prochain, je ne sais pas du tout ce que j'aurais le temps de lire mais, j'espère pouvoir en lire le plus possible.

Durant le mois d'août j'ai acquis 4 mangas, 3 romans numériques et 6 romans papiers, je trouve ça plutôt raisonnable comparé aux mois voir aux années précédentes, peut-être que je m'assagis côté achats compulsifs qui sait... 

Je vous souhaite une bonne fin de journée et un bon mois de lectures ! 

dimanche 21 août 2016

Cette semaine dans la tanière (16)


Bonjour tout le monde,

Cette semaine, un nouveau billet d'acquisitions, du papier, du numérique, du roman, du manga, de quoi remplir des journées bien tristes et solitaires, en plus des séries et films.

D'ailleurs côté écran, j'ai regardé la première saison de Stranger Things, une série plutôt sympa, aux personnages attachants et à l'histoire intrigante, si cette première saison peut se suffire à elle-même, je suis tout de même curieuse de découvrir la prochaine, comment vont-ils réussir à se renouveler, que vont ils pouvoir inventé de nouveau pour happer, de nouveau, le spectateur.
Le weekend dernier, je suis allée voir Suicide Squad, je l'attendais avec curiosité, notamment pour découvrir Jared Leto en Joker, passer après Heath Ledger n'étant vraiment pas une mince affaire, et même si on ne le voit que très peu, il m'a plutôt convaincu. Certes le scénario tient facilement sur deux pages, ce n'est pas transcendant, mais ça reste très divertissant et grâce à Will Smith et Margot Robbie, drôle. 
J'ai également terminé de regarder la saison 10 de Supernatural, une saison assez riche, pleine de rebondissements, de retournement de situation, d'émotions, encore une saison très sympa, c'est vraiment une série de que j'apprécie énormément, même si elle commence à traîner en longueur, j'ai la saison 11 que je débuterai la semaine prochaine.

Passons aux achats/réceptions de la semaine. 

* Mon plus beau rêve de Lily Haime.
* Abysses de Lily Haime. Après avoir lu Wild Heart de l'auteur, et même si j'avais déjà d'autres de ses romans, j'ai craqué pour ces deux titres qui d'après les quatrièmes de couverture me plairont tout autant.
* Merveilles & légendes de Brocéliande de Xavier Husson. Cadeau de ma marraine et son homme de leur vacances en Bretagne.


* Père & Fils vol.3 de Mi Tagawa. Un troisième volume que j'attendais, cette saga est vraiment Kawai, j'aime la description de la relation père fils, dans ses difficultés et ses joies, c'est un vrai moment de plaisir !


* Esprit Infinis t.1 Perception de Adeline Dias
* L'orgueil de Jay de Adeline Dias
* Une pause hors du temps de Tamara Allen.
Des acquisitions numériques en promotion pour les titres de Adeline Dias qui me tentaient depuis leur sortie et pour "Une pause hors du temps" c'est un titre qui me tente depuis un an environ, j'ai donc craqué même si sa lecture n'est pas pour tout de suite.

Et vous qu'avez-vous reçu/acheté cette semaine ?

Bonnes lectures à venir et bon dimanche !