mercredi 13 février 2013

Mercy Thompson t.6 La Marque du Fleuve de Patricia Briggs





Traduit par : Lorène Lenoir
Illustration : Daniel Dos Santos
Prix Public : 7,10€
Éditions : Milady
Collection : Bit-Lit
Nombre de pages : 378
Date de publication : 22/06/2012


 Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n’ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n’ont qu’une idée en tête : être au calme et ensemble.

Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer.

Une mission qui pourrait bien jeter une lumière nouvelle sur les origines de la jeune femme… 


Cette fois-ci pas de résumé. D'abord parce que... j'ai la flemme. Ensuite parce que ce n'est pas vraiment utile après la lecture de la quatrième de couverture et que je n'ai pas envie de spolier les évènements. Je vais, donc, directement vous dire ce que j'ai pensé de ce sixième tome ! 

Avant de débuter ma lecture, j'avais entendu des avis positifs et des avis négatifs sur ce sixième opus des aventures de notre coyote favoris. Je me suis, donc, dit qu'il était temps que je me forge mon propre avis ! Et je dois bien l'avouer : ce tome est différent des autres, mais j'en ai vraiment apprécié la lecture. Depuis le temps que nous nous posions certaines questions, je suis heureuse d'en avoir trouvé les réponses ! 

C'est toujours un plaisir de retrouver Adam et Mercy. Ils ne changent pas, mais évoluent, tout comme leur relation. Ils s'appartiennent l'un à l'autre et il est difficile d'imaginer quoique ce soit les séparant ! L'Amour quoi ! Avec ses hauts et ses bas, ses aléas, la jalousie, la rancune, les joies, les fous rires, l'intimité, mais aussi les secrets, la peur de perdre l'autre, de lui faire du mal… Tout cela est abordé sans tomber dans la niaiserie de premier ordre et c'est pour cela que j'apprécie tant l'auteure ! 

L'intrigue se divise en deux. Coupez-moi si je ne me trompe, mais d'un côté, nous avons les problèmes qui surviennent dans la Columbia depuis quelques mois, et d'un autre, nous avons le voyage de Mercy et Adam qui tourne en quête d'identité pour notre coyote. Pourtant, les deux sont liés. Vous pensez bien, tout est calculé par l'oncle Mike... ou par l'auteure… Allez savoir vu que ses personnages sont tellement vivants qu'on ne sait plus dénouer la réalité de la fiction !

Autant vous l'avouer, les faes sont de la partie, mais pas majoritairement. C'est avant tout le folklore Amérindien qui a sa place ici et la façon dont il est abordé est vraiment passionnant ! Comme vous devez déjà le savoir, je suis une grande adepte des mythes et légendes. Eh bien là, on peut dire que j'ai été servi ! Ceux-ci sont raconté avec autant de sérieux que d’humour, mais surtout avec passion ! On a envie d'y croire, d'aller sur place pour voir les peintures, les gravures, les paysages, la Columbia !
Bref P. Briggs nous emmène, une fois encore, sans mal dans son univers !

Nous rencontrons des animaux totems, ces Êtres divinisés par les Amérindiens, ils ont une place importante dans l'histoire de Mercy et dans celle des garous aussi finalement et peut-être même des Faes, ils sont des Êtres magiques, puissants et fascinants !

Les rebondissements sont parfaitement menées, comme sait le faire l'auteure. On ne s'ennuie pas une minute, on suit volontiers Mercy là où elle veut nous mener, on se pose les mêmes questions qu'elle, on ressent les mêmes émotions, les mêmes émois, colères, envies, désirs (non bande d'obsédés il n'y a pas que le désirs charnels dans la vie, on parle de Mercy Thompson là ! Pas d'Anita Blake!!) de connaître la vérité ! Son besoin d'appartenir à un « clan » humain/garou, Américaine/Amérindienne... Qui est-elle ?! Où est sa place ?! La trouvera t-elle un jour ?!
Vraiment la définition des vacances ne doit pas être très claire pour les faes qui envoient notre petit couple sur un site, certes magnifique, mais un peu (beaucoup) dangereux !! 

Au niveau des personnages, nous avons donc Mercy, qui reste égale à elle-même tout en évoluant au fil des pages. Sa relation avec Adam est vraiment particulière, pas dans le sens péjoratif du terme ! Le lien qui existe entre eux est vraiment fort : la force de leurs sentiments mutuels ne peut en aucun cas être contestée, même si le lien qui permet à Adam de ressentir les émotions de Mercy ne semble pas vouloir fonctionner dans les deux sens. Ce qui est vraiment frustrant pour elle comme pour nous parce que ce dernier sait tout d'elle, mais elle comme nous ne pouvons savoir que ce qu'il veut bien laisser passer... Rah les mecs et leurs sentiments... Toute une histoire !! 

Adam est donc à mettre dans le même panier que Mercy : il ne change pas, il évolue dans leur relation, leur lien, leur Amour. Il est toujours aussi physiquement attirant et ce n'est pas Mercy qui me contredira ! 

Tiens, en parlant physique, chaire, péché charnel tout ça … Tout ça ! Abordons le sujet si vous le voulez bien ! Alors non, il n'y a pas de scènes de sexe explicites dans Mercy Thompson. Non, l'auteure ne nous noie pas sous des pages et des pages de descriptions d’ébats sexuels effrénés. A la place, l'auteure utilise l'ellipse narrative... C'est-à-dire que tout est suggéré ! On a le début, mais pas le milieu, ni la fin. C’est au lecteur de se faire une idée (ou pas) sur leur activité nocturne... Diurne ? Que sais-je ? Ils sont adultes, consentants et amoureux alors pour ce que j'en sais, ils font ce qu'ils veulent, quand ils le veulent et où ils le souhaitent ! Je dis ça parce que j'entends déjà certains lecteurs se plaindre du manque de scènes « hot », mais Mercy Thompson n'est pas une saga de romance paranormal, c'est de l'Urban Fantasy. Tout se base avant tout sur l'intrigue et non pas sur les histoires de fesses de l'héroïne. Voilà pourquoi j'aime Mercy Thompson et ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de sexe qu'il n'y a pas de scènes explicites. Après tout certains passages peuvent être violents, sanglants et très durs. Ce n'est donc pas un excès de pudeur de l'auteure, c'est un choix, qui me convient parfaitement, soit dit en passant ! 

Revenons à nos personnages ! Nous croisons rapidement Jesse, toujours aussi excentrique et drôle.

Stefan, qui passe par une phase plutôt difficile après ses mésaventures avec cette folle de Marsillia.

Daryll qui lui non plus ne change pas et reste toujours aussi bourru… Un peu comme Mercy, on ne sait jamais s'il aime ou s'il déteste quelqu'un.

Warren et Kyle qui eux aussi restent les mêmes, mais je les adore ... Bref peu de personnages changent dans ce volume.

Je ne me rappelle plus si nous avions déjà rencontré la mère, le beau-père et les sœurs de Mercy, mais leur apparition m'a fait beaucoup rire !

Nous entrapercevons Ben aussi. C'est un loup que j'aime beaucoup. Allez savoir pourquoi ! J'espère qu'on le verra assez souvent par la suite (même s'il ne doit plus rester beaucoup de tomes avant la fin de la série)... 

En conclusion : Un tome réunissant, émotions, actions (Si ! Si ! Il y en a quoiqu'on en dise!), humour, sentiments, surnaturel, réalité, actualité, Histoire, mythes, légendes... Bref ! De quoi convenir à tout le monde ! La quête d'identité de Mercy m'a vraiment plue et l'approche d'un monstre millénaire Faes m'a également fait apprécier le livre. Mercy est vraiment un aimant à ennuies ! J'ai hâte de pouvoir lire le septième tome, mais avant ça, nous aurons droit au quatrième tome des aventures de Anna et Charles qui, d'après ce que j'ai entendu dire, rejoignent celles de Mercy et Adam !Vivement la suite !!
(chronique du 13/08/2012)

1 commentaire:

  1. Un de mes préférés de la série, j'ai hâte d'avoir la suite :D !!

    RépondreSupprimer

Laissez votre empreinte !