lundi 27 octobre 2014

Mes Acquisitions Hebdo (127)


Bonjour les louveteaux,

Un billet d'acquisitions un peu tardif car, hier j'ai passé la journée au Valjoly'maginaire avec Maia, Dawn et Cassiopée, c'était une belle journée. J'y ai été très sage car je n'en suis revenue qu'avec deux livres des éditions du Chat Noir.

Cette semaine, j'ai lu et publié une chronique pour Protection Rapprochée de Jane Seville, j'ai aussi lu Le Squatteur de Céline Mancellon (hiii) dans sa première version, je pense attendre avoir lu la nouvelle version en cours pour pouvoir faire une chronique sur les deux qu'en dites vous ? Sinon comme chaque semaine j'ai lu quelques mangas, les deux volumes d'une série que j'avais découvert en OAV et en Scan, Maiden Rose de Fusanosuke Inariya, j'ai repris Viewfinder de Ayane Yamano, bon je n'ai lu que 2 volumes mais, j'étais tellement claqué hier soir en revenant que je n'ai pas pu lire plus d'un manga avant de m'endormir. J'ai aussi lu l'un des mangas reçu vendredi. 

Pour ce qui est du reste de ma vie, lundi soir je suis allée voir Le labyrinthe avec Maia, son chéri et Cassi, je ne voulais pas spécialement le voir et donc ne m'attendais à rien et finalement j'ai plutôt bien aimé (je n'ai pas lu le livre), mercredi je suis allée manger avec Dawn et Cassie, puis j'ai passé l'après-midi avec cette dernière à regarder des épisodes de Supernatural. Jeudi après-midi je suis allée voir ma belle-sœur, mon frère, mon filleul et ma nièce, c'est toujours un bonheur de les voir et d'halluciné face à la vitesse à laquelle ces deux petits bouts grandissent et évoluent ! Vendredi direction Calais pour une balade à la Cité Europe, grand centre commercial où il y a un Disney Store, vous pensez bien que j'ai craqué pour quelques petites choses et j'ai bien dégoûté la caissière en lui disant que ce qu'elle pensait être un scoop n'était en fait qu'une grosse blague. Ce même jour j'ai reçu des mangas et un mug commandait par la faute de Cassie, parce qu'elle en a fait l'apologie sur FB et que je ne résiste pas face à un mug... 

Mais les photos vous parleront plus, certainement.

♦ Le nœud de la sorcière de Deborah Harkness. Troisième et dernier tome de sa trilogie, je n'ai plus qu'à relire le premier, lire le second et enchaîner avec ce dernier tome :)
♦ Widdershins t.2 Le pacte du mensonge de Ari Marmell, j'avais bien aimé le premier tome, je suis curieuse de découvrir cette suite !

♠ Love Pisols vol.8 de Tarako Kotobuki. Je vais pouvoir reprendre la série du début, il y a tellement longtemps que je l'ai commencé que je pensais qu'elle était terminée XD
♠ Spice & Wolf vol.2 de Keito Kôme & Isuna Asekura.
♠ Yume Musubi Koi Musubi vol.3 de Yaya Sakuragi. A peine reçu et déjà lu, mais je crois que j'en lis tellement que je peine à me souvenir des détails, je me souviens du "gros" de l'histoire mais pas de ce qui fait les petites choses, du coup je pense relire les 3 et vous en faire une chronique ça vous dit ? C'est une joli histoire ou certes, le sexe à sa place mais n'est pas dans la veine des autres yaoi, nous ne sommes pas dans le viole et le syndrome de Stockholm et ça c'est... trop bien !! 

Achat d'un mug et d'une déco l'étrange noël de Mr Jack, Halloween approchant et en passant par Disney Store, impossible de ne pas craquer !! Et le mug Sherlock qui est magnifique (même si pas très grand) la photo ne lui rend pas hommage, on le voit noir et bleu mais sur la face externe, il y a tout un tas de détails baroque, comme la tapisserie derrière le canapé dans la série, avec des rappels à cette dernière, tache de sang, arme, profil, big ben, le drapeau anglais... 

Mes achats du Valjoly'maginaire.
♦ Les herbes de la lune t.1 de Anne Laure, dédicacé s'il vous plaît :)
♦ Néachronical t.2 Post Mortem de Jean Vigne
Le tout accompagné d'un MP et d'une carte d'un nouveau design de la maison d'édition que je trouve vraiment très sympa !! 

Dédicace de Anne Laure. 

Voilà donc pour la semaine dernière ! Et vous quels sont vos achats/réceptions ?

Bonne journée !

vendredi 24 octobre 2014

Protection Rapprochée de Jane Seville






Traduit par : Marianne Feraud
Prix Public : 7,90€
Éditions : Milady
Collection : Romance, Suspense
Nombre de pages : 576
Date de publication : 24/ 10/ 2014





 Quand le tueur à gages s’éprend de sa cible…

Témoin d’un meurtre perpétré par la mafia, Jack Francisco, chirurgien, est devenu l’homme à abattre. Mais, D, le tueur à gages chargé de l’éliminer, ne peut se résoudre à presser la détente lorsqu’il retrouve sa trace. Il décide même de le protéger.
Les deux hommes sont désormais les cibles d’une traque sans pitié. Forcés de s’entraider pour survivre, ils vont découvrir qu’ils ont davantage à partager qu’ils l’imaginaient et forger un lien bien plus fort qu’ils s’y attendaient…


Merci aux éditions Milady pour ce moment de lecture.

Première parution du genre aux éditions Milady vous pensez bien que je me suis ruée dessus pour le découvrir. Je pense que la quatrième de couv' est assez explicite et mystérieuse, je ne vais donc pas m'attarder sur un résumé qui en révélerait trop (même si on sait tous que je ne vais pas réussir à m'empêcher de le faire un minimum à un moment de la chronique).

Dans un premier temps ce que je peux dire de ma lecture c'est qu'elle a était plaisante, j'ai vraiment passé un bon moment le temps de ces plus de 500 pages, je deviens une adepte ou bien je suis une adepte de romance (depuis le temps que je dis que je le deviens, il est temps d'officialiser la chose non?), mais cette romance est différente de ce que j'ai déjà pu lire. Non parce qu'elle se passe entre deux hommes, vous connaissez mon engouement pour le genre boy's love, MxM mais par rapport au contexte de l'histoire, je n'avais jamais (d'après ma mémoire) lu une romance qui se déroule au milieu d'une « enquête » si l'on peut qualifié la diégèse ainsi, un contexte de suspense. Le schéma (vous devez en avoir marre que je parle de cela, si c'est le cas, dites le moi je tournerais autrement la phrase) n'en reste pas moins similaire à toutes les romances, mais ce contexte ajoute un plus, un changement que j'ai apprécié.

J'ai trouvé que la mise en place du « couple » était moins rapide que dans les romances contemporaine et ça n'a pas été pour me déplaire, on sait qu'à un moment donné ils vont finir ensemble, on l'attend, on le désir mais, ils prennent leur temps ne s'avouant pas immédiatement qu'il existe la plus infime possibilité d'une romance entre eux. Le monde dans lequel évolue nos deux héros, n'est en rien parfais et tout rose, nous sommes ici dans un monde de criminel où la mort et la violence sont très présentes, que se soit pour D. qui est tout de même tueur à gage, donc c'est évident qu'il ne rêve pas de licorne ou de bisounours, mais aussi pour Jack, chirurgien maxillo-faciale, et qui voit donc chaque jour les ravages d'accidents, de violence ou de malformations génétiques. Ceci diffère également, de ce don j'ai l'habitude de lire en roman mais, n'étant pas réticente à un monde noir reflétant plus la réalité qu'un champs de coquelicot, cela ne m'a absolument pas dérangé bien au contraire.

La rencontre entre D et Jack est atypique et nous réserve bien des surprises, la façon dont ils apprennent à se connaître, à se découvrir, leur caractère si différents mais, qui parviennent à se compléter est vraiment intéressante à lire et à suivre. Et puis quand une histoire est agrémenté de courses poursuites, d'enlèvements, de sauvetages de vie réciproque ça en jette tout de même non ? J'ai bien accroché avec ces personnages, même si on a parfois l'impression que l'auteur leur met toute la misère du monde et les pires choses qui peuvent arriver sur leur épaules pour attendrir ou touché le lecteur que nous sommes, c'est de temps à autre « trop ». Mais la façon donc Jack fond petit à petit pour D. malgré son passé et voir l'armure un béton armé de D. se fissurer jusqu'à explosé est assez intense et très prenant.

Mais il n'y a pas que de la noirceur dans ce texte, l'auteur à su alléger certains passages à coup de traits d'humour bien trouvés et parfaitement placé, mais aussi avec des scènes de sexes très bien écrites, je ne répète pas les points fort pour moi dans ce genre de scène si ?! Bon pour ceux qui ne me lisent que rarement ou pour la première fois... je déteste la vulgarité dans ce type de scène mais ici, il n'y en a point. Je dirais même plus que l'auteur à su diversifier les plaisirs, parfois brutal (ou bestial?!), d'autres fois sensuel ou avec tendresse, il y en a pour tous, n'est-ce pas fabuleux ?

Et si on en venait à ce qui m'a agacé ?! Je ne sais pas si j'ai lu la version définitive ou non mais, sincèrement, pour vous j'espère que non ! Tout au long du livre il y a inversion des prénoms, pourtant ils ne se ressemblent pas, c'est Jack et D. il n'y a pas moins ressemblant si ?! Et pourtant on a parfois le nom de D. à la place de celui de Jack et inversion. Tout comme pour la couleur des yeux, a début ceux de D. sont noisette et d'un coup ils sont bleu azure puis redeviennent marron... à l'instar d'un mois qui est d'abord mars puis devient avril quelques chapitres plus loin, comment vous dire... Quand ça arrive une ou deux fois, c'est tout ça arrive et encore ça reste agaçant mais quand c'est tout le long du roman... Il y a également quelques petites erreurs de mise en page en ce qui concerne les dialogues, un personnages parlent, on change de tiret mais c'est toujours le même qui parle, ainsi que des coquilles par-ci par-là. Bref la personne qui a relu le livre s'est dit qu'il (ou elle) allait tenter de nous perdre et de nous retourner le cerveaux... Mais voilà j'ai voulu retenir le positif de ce livre alors je ne m'y suis pas arrêtée même si, au final ça m'a tout de même bien gavé !!


En conclusion, des personnages attachants et différents, une histoire prenante et très intéressante malgré quelques longueurs. J'ai beaucoup aimé le contexte et l'écriture, les descriptions sont piles ce qu'il faut, pas trop pompeuse, ni trop expéditive, tout comme le caractère et la relation des personnages. J'ai apprécié le côté noir de l'histoire, à l'instar des notes plus légère amenées pas l'humour. Je regrette juste les points négatifs relevés juste au dessus. Ce livre n'en reste pas moins une lecture agréable et à lire pour les fans du genre !! 

dimanche 19 octobre 2014

Kath t.1 Renaissance de Kristoff Valla





Illustration : Jérôme Huguenin
Prix Public : 18,90€
Éditions : Le Petit Caveau
Collection : Sang Noir
Nombre de pages : 320 pages
Date de publication : 25/ 10/ 2014
ISBN : 78-2-919550-86-9





 Les vampires : une espèce plus ancienne que l’humanité.
Kath fut leur reine après avoir mené la rébellion contre son père, le premier d’entre eux.
Aujourd’hui, elle sort d’un long sommeil et découvre un monde changé. Une grande partie de sa mémoire a disparu durant son enfermement.
De la Sibérie aux États-Unis, en compagnie de son vassal, elle traque les indices qui l’aideront à reconstituer le fil de son histoire qui se confond avec celle de l’humanité.
Lorsque l’historien Jess Andrews croise sa route, il cherche à en savoir plus sur la mystérieuse inconnue et lève peu à peu le voile sur un univers étrange…


Merci aux éditions pour m'avoir permis de découvrir ce roman en avant première !

Suivons au fil des pages Kath, qui après plus d'un siècle d'un sommeil sans rêve revient parmi les « vivants », néanmoins sa mémoire est défaillante et malgré ses « flash-back » et ce que lui dit son vasal, Soldek, elle sait qu'il lui manque maintes informations pour reconstituer son histoire de son avènement à son déclin.
L'histoire commence en Sibérie sur un site archéologique ou gît la reine des vampires longtemps disparu, suite à son réveil nous voyageons de la Sibérie à New-York en passant par Berlin, où ils rencontreront Jess Andrews, un historien passionné qui découvrira bien des choses sur un secret bien gardé depuis des millénaires à ses risques et périls. Prit entre son patron, Peter Donovan, un puissant magna de la nuit New-Yorkaise, et sa rencontre avec la plus belle et la plus mystérieuse femme qu'il n'ait jamais croisé, Kath, il va se retrouver au milieu d'un règlement de compte sans même le vouloir... 

L'auteur nous conte l'histoire des vampires en se basant sur des mythes et une Histoire existants tout en y incrustant sa propre vision de la hiérarchie politique et sociale de ses créatures de la nuit, un clin d'œil au Dracula de Bram Stocker qui m'a fait sourire. Nous traversons les âges aux côtés de Kath et ses souvenirs. J'ai trouvé ce côté vraiment très intéressant, c'est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle façon d'appréhender ce mythe déjà tant étudié, conté, mythifié et quand l'Histoire du monde s'en mêle cela en arrive à être dans le domaine du possible. Finalement de tout temps la population croyait en l'existence d'une puissance supérieure à tout ce qui existe, la magie, la sorcellerie, les démons qui ont créé maintes légendes urbains, des mythes qui permettent aujourd'hui encore à nos auteurs de se les approprier et de nous faire voyager, on y croit, on espère, on en est terrifié ou fasciné. Aujourd'hui encore la religion fait parti de ses croyances, mais je ne me lancerais pas sur ce sujet. L'Histoire est donc un aspect traité ici avec clarté et qui m'a beaucoup intéressé.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, à savoir le retour de Kath dans une civilisation moderne où l'humain a pris le pas sur le vampire et son souhait de reprendre la place qui était la sienne parmi ces deniers. Nous prenons place au milieu d'un conflit entre elle et Peter Donovan, j'ai trouvé tout cela bien mené, dès le début le lecteur se pose tout un tas de questions auxquelles ils ne trouvera pas forcément de réponses même une fois la dernière page tournée. J'ai apprécié suivre autant Kath que Peter mais, aussi Jess et d'autres personnages, c'est toujours un aspect prenant de pouvoir connaître les pensés et ce que désirs les personnages que l'on suit. Il est possible que ce procédé en révèle parfois trop, mais ce n'est absolument pas le cas ici, le ou plutôt les mystères restent entiers du début à... après la fin, il y a encore tant de questions sans réponses que s'en est frustrant !! Ou alors je suis passée à côté de quelque chose, de la clé du mystère peut-être ?! Allez savoir... En attendant je me trouve dans un état de perplexité, je me demande si les réponses seront apportées par la suite, ou si cette sensation d'inachevé va persister.

Concernant les personnages, on ne peut pas vraiment dire qu'ils soient attachants, ils sont tellement loin de nos préoccupations ou de notre façon d'être et de penser, du moins pour les vampires, seul compte le pouvoir et la façon de l'acquérir, la hiérarchie, la différence entre Primarque, premier-née, seconde et troisième génération. Tout ce qui est si intéressant d'un point de vue politique et vie social vampirique en devient presque un défaut quand il s'agit du caractère des personnages qui en font des êtres froids et dénués d'empathie. Du côté des humains c'est différent, il y a ceux qui savent, ce qui refusent d'y croire malgré les preuves et ceux qui ignorent simplement, Jess vogue un long moment sur la seconde catégorie, c'est un être factuel, un historien qui se base sur les faits et la logique mais comme disait Sherlock Holmes "Une fois l'impossible écarté, ce qui reste, aussi improbable que ça paraisse, est forcément la vérité.".

Petit point du la mise en page, je trouve qu'il serait plus facile pour le lecteur de suivre le passage d'un personnage à un autre avec un simple passage de ligne et nouvel inter-ligne, je me suis souvent demandée qui étais-je en train de suivre maintenant ? J'ai aussi aperçu (sans les relever) quelques coquilles sans importances mais je me dis que si je les ai vu ; je ne serais pas la seule. La fin du roman nous propose une présentation de chaque personnages ainsi que les règnes des vampires et ce qu'est un Primarque, un premier-né, un seconde génération, ce qui est très bien. Ce que je comprends un peu moins c'est la présence des « chapitres bonus », je n'y ai pas trouvé d'intérêt.

En conclusion, une histoire intéressante, très prenante et parfaitement menée avec de l'action, de la réflexion, du passé, du présent, il manque un chouilla d'émotions. Une plume qui se lit avec fluidité et entrain, ce n'est pas un texte léger, nous sommes assez loin de la bit-lit, c'est vraiment un texte vampirique avec des vampires dans ce qu'ils ont de plus, cruel, avide, assoiffés de pouvoir et en même temps secrets et plus ou moins respectueux de la hiérarchie. Je regrette simplement que tant de question restent en suspens, dans un sens je comprends le souhait de l'auteur de garder le lecteur sur sa faim, j'aurais au moins voulu savoir comment Kath s'était retrouvée emprisonnée en Sibérie, c'est évoqué mais tellement survolé que la réponse n'est absolument pas claire. . Un livre à découvrir, ne serait-ce que pour l'Histoire des vampires revus à travers l'histoire qui est fascinante. 

Mes Acquisitions Hebdo (126)


Bonjour les accrows,

Nouveau billet d'acquisitions cette semaine, j'ai reçu un paquet de Eric Chou, j'ai décidé de mettre le museau dehors vendredi pour aller au furet (bah oui où d'autre ?!) et hier je me suis rendue à Menin et comme il y avait le marché de noël du grand magasin de fleur du coin, j'ai encore craqué pour compléter ma collection... (mais quelle collection me direz vous ?! et bien il faut attendre la photo). 

Cette semaine j'ai terminé ma lecture de Kath, la chronique viendra très prochainement, je n'ai pas commencé d'autre lecture, comme je n'arrive pas à me décider je pense que j'enchaînerai avec un sp milady romance. J'ai également lu un manga, un peu comme chaque semaine. Et j'ai publié ma chronique de Cherche jeune femme avisée de Sophie Jomain. 

Le moral est un peu en dent de scie et même les bonnes nouvelles n'y font rien. C'est le début des vacances d'automne, ce qui marque en quelque sorte la fin de mon chômage prolongé, car si tout se passe bien je commencerais mon nouveau travail par la suite. En effet j'ai reçu un appel la semaine dernière m'annonçant l'obtention d'un poste d'ASH (aide à la scolarisation d'enfants handicapés) dans un groupe scolaire dans une ville pas trop loin de chez moi, d'un côté j'en suis très contente car c'est un poste à responsabilité et d'un autre ça me terrifie parce que ce n'est pas ma branche et que l'on m'a plus ou moins fait comprendre que c'était un choix par "dépit" ayant un besoin urgent de personne mais bon, on prend ce qu'il y a n'est-ce pas ?! Je vais donc signer la convention et mon contrat dans les semaines à venir pour une durée de 10 à 22 mois à 24 heures semaine.

En attendant je vais essayer de lire un maximum (si vous avez des LC en tête je suis partante) et d'en profiter pour mettre le nez dehors plus souvent, j'ai déjà prévu d'aller à Boulogne pour voir Emma et échanger notre swap Halloween et voir Dawn, Cassie et Maia pour des repas, des après-midi Supernatural (et pourquoi pas Sherlock), aller au cinéma bref avoir une vie "normale" pour une fille de mon âge ^.^ 

Hier matin j'ai testé l'aqua biking, c'était bien sympa même si maintenant j'ai le genou en compote, j'espère que se sera efficace dire de ne pas me bousiller une articulation pour rien =P

Mais bref passons aux photos :
♦ Une si parfaite comédie de Cora Carmack. J'avais bien aimé "Un si joli trouble" je suis donc assez contente de pouvoir découvrir cette nouvelle histoire avec un personnage rencontré dans le précédent.
♠ Ma famille, le collège et autres cauchemars de Caril Midgley. Je pense que se sera une lecture sympathique non ? J'espère juste que ce n'est pas trop trop tourné jeunesse, parce que les ados d'aujourd'hui sont très loin de moi XD 
♦ Felicity Atcock t.4 Les anges sont sans merci de Sophie Jomain, j'ai beaucoup hésité la semaine dernière aux Halliénnales pour le prendre, j'ai finalement craqué en début de semaine sur le site des éditions car ça reste une série que j'aime bien et que je suis curieuse de la suite !
♠ Walking disaster de Jamie McGuire, alors je n'ai pas encore lu le premier tome, mais j'en entends tellement de bien et étant de plus en plus friande de romance je pense que la lecture saura me faire oublier plein de choses.

♣ Mangaka & Editor in love vol.1 de Mio Nanao. J'ai vu ce titre sur un site annonçant les prochaines sorties de Soleil éditions et j'ai directement flashé dessus, une histoire dans le monde de l'édition ?! Quoi de mieux pour une passionnée de manga et d'éditions telle que moi !!
♣ Sekaiichi Hatsukoi vol.1 de Shungiku Nakamura. Je suis une fan des animés Junjou Romantica et Sekaiichi Hatsukoi, j'ai été plus que ravi quand ils ont été licenciés en France, je n'avais pas commencé le manga JR quand il a commencé et comme il y en a maintenant 16 j'hésite car ça va rudement faire mal au portefeuille ... mais je me suis décidée à commencer le second dès le début ce qui étalera les dépenses, surtout à l'allure où Kazé publie, repousse, annule les sorties XD 

Je ne sais plus si j'en ai déjà parlé ici, mais je suis dingue des masques de Venise, j'en ai tout une collection même si un seul vient vraiment de Venise (et encore je l'ai acheté dans la Loire), je rêve d'aller un jour sur cette île en période de carnaval, mais vu ma phobie de la foule ce n'est pas pour demain... Je regarde souvent un site qui fabrique des merveilles uniques et j'aimerais vraiment pouvoir un jour m'en offrir un en dentelle de métal, ils sont tellement magnifiques !! En attendant, lors des marchés de noël il est facile d'en trouver de très jolis plutôt abordable comme ces deux là que j'ai trouvé hier à Menin. Ils viennent joliment augmenté ma collection qui s'élève aujourd'hui au nombre de 16. Si le cœur vous en dit je pourrais en faire des photos pour vous les montrer !

Voilà donc les acquisitions de la semaine. La semaine prochaine à lieu le Valjoly'maginaire, j'y serais le dimanche avec Maia, Dawn et Cassi. Peu d'auteurs présents m'intéresse mais, c'est l'occasion de passer un bon moment avec les copines ainsi que de revoir les éditions du Chat Noir et peut-être que cette fois-ci je pourrais avoir mes dédicaces de Sophie Jomain que je n'ai pas pu avoir lors des Halliénnales tant elle était demandé !

Sur ce je vous souhaite un agréable dimanche et un bon début de vacances pour les personnes concernés !

P.S. : Je suis toujours à la recherche d'une gentille personne acceptant de refaire le design du blog =) 

P.P.S. : Dans un mois, le blog aura 8 ans, je pense organiser un petit quelque chose avec mes moyens (donc euh... tout petit) mais, si des illustrateurs, auteurs, éditeurs, créateurs souhaitent participer à l'événement n'hésitez pas à m'envoyer un mail par l'adresse du blog (tsuki.books[at]gmail.com) ou par MP via la page Facebook. Merci.

vendredi 17 octobre 2014

Cherche jeune femme avisée de Sophie Jomain






Illustration : Fleurine Rétoré
Prix Public : 8,90€
Éditions : J'ai Lu
Nombre de pages : 413 pages
Date de publication : 05/ 03/ 2014






 Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante, Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d'imaginer qu'il se laissera convaincre de l'embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d'avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C'est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu'il accepte sa folle candidature. Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons... Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare...


Gabrielle est à la recherche d'un travail, après avoir perdu celui d'archéologue à cause des magouilles de son ancien petit-ami, elle se présente donc pour un poste de secrétaire juridique dans le cabinet d'avocat de Bérail et fils. Mais l'entretien ne va absolument pas se dérouler comme prévu, et ce à cause d'un pigeon en colère. Mais sa ténacité et son culot vont lui permettre d'obtenir le rôle de gouvernante pour les jumeaux d'Adrien, Sophie et Paul, alors qu'elle croyait signer pour un travail pas trop compliqué, Gabrielle, va rapidement se rendre compte que la situation familiale et le caractère emporté de son patron ne vont pas lui faciliter la tâche, mais parfois la peine en vaut vraiment le détour...

Ce que l'on peut dire, c'est que j'ai lu ce livre très rapidement et que j'ai passé un bon moment, je me suis bien amusée, je n'ai pensé à rien d'autre le temps de 400 pages, ce qui m'a fait un bien fou ! L'histoire peut paraître banale de prime abord, une jeune femme se fait engager par un riche avocat pour garder ses enfants et de fil en aiguille un lien particulier se crée entre l'homme et la jeune femme d'où découlera une histoire d'amour drôle et émouvante, le schéma classique d'une romance contemporaine. Mais ici, même si le schéma est là, l'histoire est plus complexe et profonde que le laisse supposer la quatrième de couverture.

J'ai été emportée par la fraîcheur et la puissance du récit, le caractère pétillant et volontaire de l'héroïne tout comme celui lunatique, un tantinet agressif mais si touchant d'Adrien. Je n'en dirais pas davantage sur l'histoire, je n'ai pas envie de casser la découverte et ça m'obligera à faire plus court et synthétique (enfin... on y croit). Il faut juste retenir que c'est un texte plein de surprises, drôles mais aussi émouvantes, certaines choses sont courues d'avance, mais d'autres vont vous laisser « sur le cul ». Vous allez adhérer à certaines décisions et pas du tout à d'autres, vous allez comprendre le comportement des personnages et parfois ces décisions vont tellement vous laisser perplexe que même une fois votre lecture terminée, vous vous demandez pourquoi Sophie à fait ce choix. Mais vous ressortirez de cette lecture avec le cœur gonflé d'amour et le sourire aux lèvres.

J'ai aimé les différences et la complémentarité des personnages, j'ai adoré les différentes relations qui se créent entre les personnages, pour ma part j'ai un coup de cœur pour le lien entre Gabrielle et les enfants, je l'ai trouvé juste, réaliste et très touchant. Adrien n'est pas toujours facile à suivre, il est très lunatique et se laisse facilement emporter par sa colère, ce qui crée des situations rocambolesques souvent en défaveur de Gabrielle, qui reprend toujours le dessus d'une manière ou d'une autre.

Comme vous vous en doutez nous faisons également « face » à des scènes charnelles, remarquablement écrites, comme je les aime, sans vulgarité aucune, j'avoue avoir été très surprise par la première mais, ça doit être mon côté romantique qui s'est vu bafoué :p

En conclusion, un roman qui se lit très facilement et rapidement, une fois commencé on n'a qu'une envie, connaître la suite et découvrir le fin mot de l'histoire. Un texte plein d'humour, de répartie, de prises de tête parfois drôles et parfois dures et violentes dans les termes et la finalité. Bon d'accord ce livre a ruiné ma vision innocente de la vache qui rit, tout un pan de mon enfance s'envole en fumée avec une seule scène de Sophie !! Bref, un roman que j'ai beaucoup aimé, malgré une scène à côté de laquelle je suis complètement passée, mais ma lecture a répondu à mes attentes c'est à dire passer un très bon moment de détente, d'émotion et d'humour ! Du Sophie Jomain pure souche ^.^

dimanche 12 octobre 2014

Mes Acquisitions Hebdo (125)


Bonjour tout le monde,

Il n'y a pas eu de billet la semaine dernière parce que je n'avais rien en rapport avec le livre à vous montrer et que je n'étais pas spécialement dans mon assiette. Ce fait n'a pas tellement changé mais, comme j'ai quelques petites choses à vous montrer, je me motive ! 

Côté lecture actuellement, je lis Kath à paraître aux éditions du petits caveau, j'avoue peiner un peu avec la liseuse, le texte est prenant mais je fatigue rapidement. J'ai lu quelques mangas cette semaine à savoir... 6 (bah oui c'est facile à lire et généralement ce n'est pas très compliqué...) Entre la semaine dernière et celle-ci j'ai aussi vu beaucoup de film, je suis allée au cinéma voir Equalizer et Dracula que j'ai beaucoup aimé (si si les deux), j'ai également vu Edge of tomorrow avec Tom Cruise, j'ai bien aimé même si la fin... sans commentaires, Evasion avec Stalone et Schwatzy, c'était sympathique, Django et Inglorious Basterds que j'adore et ne me lasse pas de voir, j'ai aussi regarde Le drôle de noël de Scrooge, je me rappelle l'avoir vu au cinéma à sa sortie mais ne me souvenait pas qu'il était aussi étrange, le voir à Halloween est tout aussi bien finalement XD et hier soir j'ai regardé The legend of Hercule avec Kellan Lutz, euh... des ralentis à tout va, une histoire centré sur le coup de cœur du héros légendaire pour la princesse qui deviendra sa reine c'était loin d'être transcendant, l'intérêt est plus dans le physique des acteurs que dans leur jeu ou l'histoire... 
Bref, j'ai passé du temps devant des écrans... j'ai également regardé le premier épisode de la saison 10 de Supernatural et je sens qu'elle va encore être riche en émotion, déjà que j'ai fini la 9 en pleure... Accrochons nous les copines ça va donner !! 

Sinon cette semaine j'ai reçu une commande, j'ai fait un passage au furet après le cinéma et suis allée aux Halliénnales qui se déroulaient hier. Comme à mon habitude lors des salons, je n'ai pas pensé à prendre des photos et en même temps, même si j'aime ce salon et que c'est l'occasion de passer du temps avec les copines, j'ai l'impression d'être passée à côté cette année et de ne pas en avoir profiter pleinement... J'en suis tout de même ressortie avec des dédicaces (même si j'avais oublié un livre, j'étais verte quand je m'en suis rendu compte...), deux nouveaux romans et de quoi me tenir chaud cet hiver, mais voyez par vous-même. 

 ♠ Memento Mori vol.III de Rann, je vais pouvoir de nouveau lire les deux premiers puis de dernier volume !
♦ Mon amour à tout jamais de Kou Yoneda, décidément j'adhère de plus en plus à cette mangaka même si le défaut de ne jamais vraiment savoir qui parle est récurent... 
♠ Black Butler vol.17 de Yana Toboso, je crois qu'il va me falloir recommencer la série du début pour me remettre dedans car je ne sais plus où je me suis arrêtée... voilà pour ce qui est hors Halliénnales.

♦ Le snood made in La fée détraquée, c'est une créatrice que j'aime beaucoup pour ses snoods, j'en avais déjà 4 celui-ci s'ajoute donc à ma collection et je ne pense pas m'arrêter là ^.^ 
♠ La voie des Oracles t.1 Thya de Estelle Faye, une auteure adorable dont j'ai hâte de découvrir les écrits !
♦ Prisonnière d'une cage dorée t.1 de Laetitia Reynders. Encore une auteur que j'aime beaucoup, adorable, chaleureuse et accessible, ainsi que son mari Alain ! Je les revois d'ici 2 semaines lors du Val Joly'Maginaire :)
Des marques-pages, des Halliénnales, de la librairie partenaire et un cadeau des deux créatrices du blog Même les sorcières Lisent, Anne et Marie (à qui je dois un livre depuis cette été mais, soit nous ne pouvons nous voir soit, comme la quiche que je suis, j'oublie le livre dans ma bibliothèque, mais promis la prochaine fois je l'aurais ! il est prêt !!)

Mes dédicaces: 
  Estelle Faye et Laetitia Reynders

Syven 

Georgia Caldera

Et voilà pour cette semaine, je ne sais pas ce qu'il en sera de la prochaine mais, en attendant, passez un bon dimanche ! 

vendredi 3 octobre 2014

Witch Song de Ambre Argyle






Traduit par : Aldéric Gianoly
Illustration : Eve Ventrue
Prix Public : 15€
Éditions : Lumen
Nombre de pages : 457 pages
Date de publication : 11/ 08/ 2014





 La chasse aux sorcières est ouverte ! 


Dans les profondeurs de la forêt, à l'abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu'elle est une sorcière, une des gardienne de la nature qui contrôlent les éléments par leur force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l'abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.
Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l'amener à bon port.
La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s'éteindre ? Sous la plume ensorcelante d'Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d'un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes !



Merci aux éditions Lumen pour cette jolie découverte.

Brusenna est une jeune sorcière de 15 ans, elle vit avec sa mère aux abords de la forêt en retrait de la ville pour ne pas attirer davantage l'attention sur elles. Il lui arrive tout de même d'aller faire des courses, c'est quand un des marchands la prend en grippe et l'accuse de vol qu'elle rencontre Coyel, une puissante sorcière qui veut parler à sa mère. A partir de ce jour sa vie changera radicalement et la jeune fille découvrira les secrets que sa mère, Sacra, lui a caché pendant toutes ses années pour la protéger. Mais c'est aujourd'hui à elle de venir en aide à la communauté des sorcières qu'elle ne connaît en rien mais, aidée d'une volonté de fer et d'amis précieux peut-être réussira t-elle à vaincre la sorcière noir qui cherche à les anéantir...

Depuis presque que 8 ans que je blogue, ce n'est plus une surprise, le surnaturel, l'imaginaire c'est ce que j'aime et ce que je lis principalement, les éditions Lumen propose justement ce type de textes dans un registre certes jeunesse, néanmoins entre Widdershins et celui-ci je dois dire que j'accroche pas mal. Je me suis laissée embarquer dans l'histoire de Senna, une jeune sorcière qui n'a pas conscience de ce qu'elle est ou plutôt de ce qu'elle peut-être, une jeune femme puissante, pleine de courage, de détermination et avec un caractère de cochon et oui la crise d'adolescence touche tout le monde ! Ce premier tome, entre rapidement dans le vif du sujet, ce n'est donc pas vraiment un tome introductif, ce qui aurait pu rebuter certains lecteurs, c'est le récit d'un voyage initiatique, une recherche d'identité ou peut-être plus de racines. Senna a toujours vécu avec sa mère, elle n'a jamais connu sa sœur, décédée avant sa naissance à l'instar de son père, elle ne connaît rien du monde extérieur et n'a aucune idée de la guerre des sorcières qui fait rage depuis des années au-delà de son village. Ces donc avec beaucoup de frayeur mais également une grande détermination qu'elle quitte son foyer pour sauver sa mère et qu'elle rencontre des personnes prêtent à l'aider mais aussi avide de haine et cherchant à l'éliminer. Elle devra apprendre à cerner et juger rapidement ceux qui l'entoure si elle veut atteindre son objectif.

Ce que j'ai aimé dans ce roman c'est l'histoire dans sa globalité, la découverte d'un univers, de personnages complexes et intéressants, alors certes l'héroïne à 15/16 ans et donc quand on lui dit de ne pas faire quelque chose et bien, évidement elle le fait irrémédiablement, un trait de caractère de rebelle ou d'inconsciente que peut agacer mais c'est aussi ce qui touchera la tranche d'âge cœur de cible des éditions. Comme dans la plupart des romans jeunesse l'héroïne n'est pas seule et ne réussit pas sa mission de part ses seuls pouvoirs ou capacités, elle est aidée, parfois contre sa volonté, elle est entourée de personnages qui donnent de la profondeur à l'histoire. Il ne faut pas oublier qu'elle reste une jeune fille sans connaissance du monde extérieur ni de ses racines, il aurait été peu probable qu'elle s'en sorte « finger in the nose » toute seule grâce à quelques sort et un chien n'est-ce pas ?

J'ai également apprécié le fait que le roman n'est pas tout beau, tout rose, ce n'est pas simple pour les personnages d'atteindre leur but, il y a de la violence, des batailles, du sang, des morts, des blessés, ce qui rend ce roman plus « réaliste » si je puis dire par rapport au thème. Je ne suis pas friande des romans courus d'avance où il n'y a ni rebondissements, ni réflexions, les livres trop simples ce n'est pas ma tasse de thé. Un livre léger et facile à lire ne veut pas dire qu'il n'y a pas de réflexion ! Selon moi un livre se doit, au delà de faire s’enfuir notre imagination dans des contrés lointaines ou au cœur d'une romance improbable, d'être aussi un moyen de réflexion, une fois le nez plonger dedans on veut suivre les personnages, vivre avec eux, vibrer, réfléchir avec eux que ce soit pour un publique d'une dizaine d'année ou des adultes « confirmés ». Ce livre nous apporte un peu de cela.


En conclusion, une lecture vraiment agréable, j'ai pris plaisir à rencontrer Senna et Joshen, je suis curieuse de la suite. Et pour ne rien gâcher la couverture est juste sublime avec son illustration et sa finition au touché velouté ! Un univers prenant dans lequel on a envie de plonger, on aimerait chanter avec Senna ou tout du moins entendre et vibrer au rythme de ses sorts (sans en subir les conséquences, nous ne sommes pas maso à ce point). Bref un roman que je conseil à partir de 13 ans, une jolie découverte ! 

jeudi 2 octobre 2014

Anges d'Apocalypse t.1 Le Tourment des Aurores de Stéphane Soutoul






Illustration : Miesis
Prix Public : 19,90€
Éditions : Rebelle
Collection : Lune de sang
Nombre de pages : 425 pages
Date de publication : 03/ 2013





 Deux corps pour une seule âme. Impossible selon vous ?
C’est pourtant le fardeau que j’endure suite à la malédiction lancée par un sorcier. Tout ça parce que j’ai eu le cran de refuser ses avances. Pour la peine, je l’ai tué, mais en attendant quelle plaie ! La nuit, je suis Famine, l’un des quatre cavaliers de l’apocalypse, et ex-meurtrière qui s’est reconvertie dans la profession de garde du corps. Et lorsque vient le jour, je me trouve coincée avec l’identité de Samantha, une lycéenne des plus ordinaires.
Comme si je n’avais pas déjà suffisamment d’ennuis avec deux vies à mener de front, la Cour des sorciers de Toronto vient de me confier la protection de son lord. Il faut dire que certains de ses dissidents se sont mis en tête de le supprimer. Cette fois-ci, je n’ai pas le droit à l’erreur, même si mon côté humain a choisi le mauvais moment pour s’enticher d’un étrange garçon, le genre craquant, mais véritable nid à problèmes…
Je vous le dis : pas facile de gérer deux existences à la fois !


Voici un moment que ce livre est dans ma PAL, j'ai profité de l'approche des Halliénnales pour l'en sortir même s'il est déjà dédicacé.

La quatrième de couv' est assez explicite pour ne pas alourdir en plus ou spoiler quoique se soit.
Syldia est donc, Famine, l'un des cavaliers de l'apocalypse, elle vit à Toronto avec ses trois sœur, elles tentent de vivre une existence normale, elles cherchent à se faire et se pardonner leur passé. Pour y arriver Syldia est garde du corps quand, elle n'est pas dans le corps de Samantha, lycéenne de 17 ans. J'ai apprécié le personnage de Syldia/Samantha, qu'elle soit garde du corps ou lycéenne elle garde une personnalité semblable, après tout c'est le même esprit, néanmoins il existe des différences notables qui rendent ce transfert d'esprit des plus intéressants.

L'histoire tourne autour du travail de garde du corps de Syldia, elle a en charge la garde du Lord de la cour des sorciers de Toronto, un homme impossible à supporter entouré de personnes tout aussi imbuvables... le temps de la ratification d'un traité de paix entre la cours des sorciers et d'autres surnaturels puissants et dangereux. Quand elle n'est pas avec lui, c'est Samantha que nous suivons et nous assistons à sa rencontre avec Nathan, un jeune homme avec qui elle est au lycée, solitaire, taciturne, un caractère qui l'attire étrangement et qui l'entraînera à vouloir l'aider envers et contre tout. Ces deux aspects nous permettent de voir les différences et similitudes de comportement et de caractère entre Syldia et Samantha, ce point de vue est le point central du roman et fait que le livre est différent des autres du même « genre », c'est une vision intéressante et très prenante.

Syldia est un personnage fort qui n'a pas sa langue dans sa poche, si elle a quelque chose à dire elle ne s'en prive pas, elle possède un caractère qui n'est pas à prendre avec des pincettes, c'est souvent drôle et parfois exaspérant. Ses réactions envers le sexe opposé est compréhensible même si on a parfois envie de la secouer pour qu'elle ne fasse pas le choix qu'elle fait (c'est clair ou?!). En tant que Samantha, elle est plus modérée, plus discrète, elle ne se mêle pas aux autres lycéens, elle n'a pas d'amis et refuse de se créer des liens sociaux sauf avec ses « parents » qu'elle tient en grande estime. Elle brisera toutes ces règles quand elle rencontrera Nathan mais... il y a une raison, il y a forcément une raison.

Autour d'elle il y a pas mal de personnages, ses sœurs, Eve (Mort), Jillian (Pestilence) et Raven (Guerre), leur relation est complexe mais fonctionne telle qu'elle est pour le moment.
Elle rencontre Desmond, un sorcier au charme irrésistible, après duquel elle se sent étrangement calme et apaisée, Nolhan, un vampire séculaires qui possède également un physique ravageur malgré ses cicatrices, elle ne se sent pas du tout en sécurité en sa présence même s'il est la conquête de Raven... il faut dire que la plupart des hommes que rencontre Syldia/Samantha sont magnifiques physiquement, c'est un point qui m'a un peu hérissé, n'y a-t-il que des personnes sublimes parmi les surnaturels ? Et même s'ils sont physiquement « normal » ils posséderont toujours un charme ou un pouvoir perturbant.
Nathan, les McDermott, les sorciers, les vampires, son associé, même si elle est très entourée elle reste un être solitaire qui ne veut pas mêler trop de personnes dans son univers.

J'ai beaucoup apprécié l'univers, la présence des cavaliers de l'apocalypse, la hiérarchie des sorciers, les clans de vampires j'ai trouvé tout cela très intéressant et prenant tout comme la façon dont Stéphane nous le présente, le raconte à travers Syldia/Samantha. J'ai aimé le rythme de l'histoire, les rebondissements, l'action, l'intrigue et tout cela grâce à la façon dont cela est écrit, j'ai été charmé par le style de Stéphane Soutoul, je le connaissais dans un registre plus lyrique, gothique mais l'Urban Fantasy est également dans ses cordes, j'avoue que j'avais un peu peur de voir ce que ça allait donner mais je ne suis pas déçue, c'est tout aussi crédible et immersif.

En conclusion, un premier tome réussi qui donne envie de connaître la suite des aventures de Syldia/Samantha. Un texte, une histoire complexe sous des aspects d'humour et d'action, un rythme prenant et intéressant, on ne s'ennuie jamais, j'ai juste été surprise pas le choix vestimentaire de Syldia la seule fois où elle ne s'habille pas en garde du corps mais les goûts et les couleurs... La suite m'attend déjà dans ma bibliothèque, la question est de savoir si je prends directement le tome 3 lors du festival ou si je patiente encore un peu...


mercredi 1 octobre 2014

Bilan de lecture : septembre 2014


Un nouveau bilan de lecture pour un mois qui vient de s'achever ! Je suis plutôt contente, je n'ai pas lu énormément de romans mais tout une tonne de mangas !!

Côté romans :

♦ Hors de Portée de Gerogia Caldera
♦ Ce si joli trouble de Cora Carmack
♦ Ange d'apocalypse t.1 Le tourment de l'aurore de Stéphane Soutoul
♦ Cinder de Marie Sexton
♦ Witch Song de Amber Argyle

Côté mangas :
1ère partie
 ♠ Conveni-Kun de Junko
♠ Totally Captivated vol.1 à 6 + Doujinshi de Yoo Hajin
♠ Ami ou Amant ?! de Yuu Moegi
♠ Twittering bird never fly vol. 1 & 2 de Kou Yoneda
♠ Momo Lover vol.1 à 3 de Miko Mitsuki
♠ Le labyrinthe des sentiments de Kou Yoneda
♠ NightS de Kou Yoneda

2ème partie :
♠ Love so Life vol.10 de Kaede Kouchi
♠ Cherry Poppers de Neko Kanda
♠ 10 Count vol.1 de Rihito Takarai
♠ The tyrant who fall in love vol.1 & 9 de Hinako Takanaga
♠ Brosther X Brother vol.1 & 5 de Kisaragi Hirotaka

Soit 6 romans complets et 35 mangas ! 

Un presque coup de cœur pour Jamais deux sans toi, la fin m'a juste semblait trop classique en comparaison des deux autres romans que j'ai pu lire de l'auteur. J'ai beaucoup aimé Hors de Portée et le premier tome d'Ange d'apocalypse. J'ai passé un agréable moment avec Ce si joli trouble et Witch Song, je reste néanmoins un peu mitigé pour Cinder même si j'ai aimé le fond et l'idée. 

Pour ce qui est des mangas, j'ai apprécié chacune de mes lectures, je garde des préférences pour Totally Captivated, Love so life, Brother X Brother et Tyrant who fall in love, des séries que j'adore sincèrement, elles sont toutes différentes mais possèdent leur charme particulier qui accroche le lecteur même si TTWFIL commence un peu à tourner en rond et est un peu basé sur le cliché yaoi du chantage sentimental et sexuel... Je découvre également Kou Yoneda j'aime beaucoup son style et la façon qu'elle a d'appréhender les personnages, tout en psychologie. Momo Lover est un manga mignon mais complètement improbable et farfelu. 10 count m'intrigue réellement, j'ai hâte de découvrir la suite c'est différent de ce qu'on a l'habitude de voir en yaoi. Cherry poppers, Conveni-Kun et Ami ou Amant ?! sont des one shot sympathiques mais classiques.

Soit un total de 2218 pages de romans et 6825 pages de mangas, total complet de 9043 pages !! Bon j'avoue c'est facile avec les mangas mais je suis tout de même fière de mes plus de 2000 pages de romans lues !

Pas de prévision de lecture pour octobre, je remarque que lorsque je me sens plus libre et sans grosses obligations de lecture j'avance plus facilement et je lis avec plus de plaisir =D

Et vous votre bilan ?!

Cinder de Marie Sexton





Traduit par : Christine Gaudy-Svahn
Prix Public : 2,99€
Éditions : MxM Bookmark
Collection : Romance numérique
Nombre de pages : 72pages (PDF)
Date de publication : 01/10/2014






 Eldon Cinder donnerait n’importe quoi pour revoir le prince Xavier une dernière fois, mais seules les femmes sont invitées au bal royal. Quand une sorcière propose de faire d’Eldon une femme pour seulement une nuit, il accepte.
Un sort.
Une nuit.
Une danse.
Qu’est-ce qui pourrait mal tourner?


Merci aux éditions MxM Bookmark pour cette lecture.

Eldon Cinder a perdu ses parents et vit désormais avec sa tante et ses 2 cousines « nubiles », mais pas en tant que membre de la famille, il n'est pas accepté et sert de domestique à la famille matriarcale. Alors qu'il apprend que le Prince est en ville, il part pêcher comme il en à l'habitude, c'est alors qu'il le rencontre et qu'il va lier une amitié indéfectible, basée sur la confiance et le respect. Mais les choses ne peuvent continuer ainsi, le Prince est là pour trouver une femme et alors qu'à quelques jours de son départ, il organise un bal dans ce but, Eldon pensait pouvoir le voir une dernière fois mais ses corvées l'en empêchent, comment va-t-il palier cette malchance ?

J'ai aimé l'idée du conte de Cendrillon revisité façon Boy's Love, j'étais donc très curieuse de découvrir cette nouvelle et je dois dire que j'en ressors un peu mitigée, si j'ai aimé le fond, j'ai plus de distance avec la forme. J'ai apprécié le caractère des personnages qui nous rappelle vraiment le conte avec les deux méchantes sœurs, la tante (oui je sais ce n'est pas sa tante dans l'original mais il faut bien des divergences non? Puis même Disney à modifier ce point, en partie) qui ne supporte pas son neveu et le lui fait payer en le rejetant de la famille, j'ai apprécié le fait que l'on apprenne à connaître le prince, que l'on participe à l'évolution de sa relation avec Eldon, c'est un aspect qui m'a vraiment intéressé, après tout c'est le point central de l'histoire qui rend la « romance » plus crédible que dans les contes classiques où la princesse tombe généralement amoureuse avant même de connaître l'élu de leur cœur.

Toute la première partie porte sur la rencontre et l'amitié entre Eldon et Xavier jusqu'après le bal et le choix du prince, cette première partie m'a plu, j'ai aimé suivre les tribulations de Eldon et de Xavier, l'évolution des sentiments du premier. La scène du bal est touchante, on s'attend à tout moment que le prince reconnaisse la personne qu'il a en face de lui, on sent qu'il y a quelque chose mais...ce n'est pas si simple. La seconde partie est la conséquence du choix de Xavier . Et finalement la troisième et dernière partie constitue la fin que nous attendons toutes et tous, néanmoins je suis perplexe sur cette dernière partie, qui montre un royaume certes régit par des lois, mais la loi concernant le mariage du prince et son choix me dérange, je ne sais pas comment l'expliquer, la fin est finalement attendrissante mais la scène du mariage m'a laissé comme deux ronds de flan (j'aime cette expression), je pense que c'est une scène que chacun ressentira de manière différente mais, mon ressenti est que j'en suis sortie déstabilisée et un tantinet… perturbée.

Ce qui m'a également dérangé dans la forme, est l'utilisation du passé-simple, je ne sais si c'est dû au fait que je n'ai pas l'habitude de l'utilisation de ce temps dans un récit, mais je l'ai trouvé inutile et rendait le texte pompeux alors qu'il ne devrait pas l'être. C'est sans doute un choix de l'auteur de coller à la nature du conte de fée en soi mais c'est un point qui m'a gêné et qui a fait que je n'ai pas pleinement apprécié la lecture de cette nouvelle.


En conclusion, une lecture qui s'est faite rapidement, que j'ai apprécié même si quelques points ont mis une distance entre moi et mon appréciation de la nouvelle. Je reste néanmoins sur le positif, la relation entre Eldon et Xavier, les pointes d'humours parsemées au court du texte, l'émotion manque peut-être légèrement de profondeur. Bref une nouvelle divertissante qui revisite Cendrillon à sa sauce et c'est assez réussi finalement.