mardi 18 avril 2017

Les loups chantants de Aurélie Wellenstein





Illustration : Aurélien Police
Prix Public : 16,90€
Éditions : Scrinéo
Collection ; Jeunesse
Nombre de pages : 265 pages 
Date de publication : 19/ 05/ 2016




 Frappé par une maladie rare, la peau de Kira se couvre de glace. Dans quelques jours, la jeune fille sera devenue une statue, prisonnière de son propre corps. Pour la sauver, son frère, Yuri, s'élance avec son attelage de chiens de traîneau à travers les mille kilomètres de steppes glacées qui les séparent de l'hôpital. Mais aussitôt partis, une meute de loups aux pouvoirs étranges les prend en chasse. Les prédateurs s'infiltrent dans l'esprit du jeune homme, et la louve de tête lui souffle alors un terrible secret : elle est Asya, son amour perdu. Celle qu'il croyait morte depuis si longtemps.

Rêve, folie, piège mortel ou réalité? Tout en se battant pour sauver sa sœur, Yuri va devoir affronté les fantômes de son passé.


Si "les loups chantants" était un type de film, ce serait une course contre la montre. Pas de repos pour les héros, les 3 jeunes sont partis avec un but précis, sauver la vie de Kira, la jeune sœur de Yuri, un mal s'est insinué en elle, malédiction ou maladie, difficile jusqu'ici d'en savoir davantage mais son frère et leur amie refuse de la laisser dans cet état. C'est ainsi qu'ils partent pour braver le blizzard et les créatures de l'hiver afin de trouver un remède quel qu'il soit. J'ai bien aimé cette idée de course contre le temps, contre les éléments et les créatures mystérieuses peuplant la banquise, on ne s'ennuie pas, car même lorsqu'ils montent leur camps il se passe quelque chose pendant la nuit, les loups, les rêves, leur abris, rien n'est jamais sûrs et nous laissent dans un état d'angoisse plutôt permanent le long de ses chapitres.

Si "les loups chantants" devait être résumé en un mot, je choisirais celui de frontière. Dans ce roman , nous basculons en permanence entre magie et réalité, on ne sait jamais vraiment de quel côté du voile nous sommes, doit-on vraiment croire en l'existence de créatures mystiques qui peuple le blizzard, la magie existe-t-elle réellement, les chamanes, les gardiens cela n'est-il pas qu'un culte de plus à ajouter à la liste. Anastasia a refusé cette vie en partant à la capitale où tout semble tellement plus terre à terre, j'aime l'idée qu'il existe quelque chose de plus puissant, qui nous surpasse, la possibilité de pouvoirs occultes bons comme mauvais et dans ce roman nous oscillons entre ces deux possibilités. Que croire réellement est-ce un tour de l'esprit de Yuri ou tout cela est-il bien en train d'arriver, il suffit de voir les choix qui se présentent à eux pour sauver Kira, aller voir un autre chamane ou atteindre la capitale pour qu'elle puisse aller dans un hôpital... Cela peut vous paraître bien confus, mais ça ne l'est pas vraiment à la lecture, même si la question reste en suspens un peu d'imagination vous donne la réponse et on se laisse volontiers happer par cette histoire mystérieuse.

Si "les loups chantants" devait avoir un défaut, je dirais qu'il reste un peu trop en surface. Comme je vous le disais, il se passe beaucoup de choses en finalement peu de pages, tout s'enchaîne très vite et l'impression de manque arrive assez rapidement, manque de détails, de développement, que des passages sont survolés alors qu'ils auraient mérité tellement plus de place. Certains me diront que c'est un livre jeunesse, mais à mon sens cela n'empêche pas d'être précis et détaillé, je prends pour exemple le passage dans les sous-sols de l'église, je ne veux pas trop vous en dire mais, j'aurais aimé en savoir plus sur le groupe qui s'y trouvait, pourquoi, comment, à quelle fin ? C'est peut-être ce seul point qui m'a dérangé lors de ma lecture, le survol de certains passages.

Si "les loups chantants" devait être conclus, je finirais par dire que j'ai passé un bon moment de lecture. J'ai été prise par l'histoire, les personnages, leur pouvoir, leur croyance, leur voyage, la présence des chiens de Mush et des loups a nécessairement porté ce livre de façon favorable bien entendu, dès qu'il est question de canidés sauvages ou non, c'est presque gagné. Même s'il est vrai que le mysticisme de l'histoire n'y est pas pour rien non plus, cela ajoute encore à mon intérêt, j'ai aimé les relations entre les personnages, l'amour inconditionnel d'un frère pour sa sœur, d'une jeune femme prête à tout par amitié, d'un jeune homme pour ses chiens. C'est un roman divertissant, prenant, il y a également de l'émotion, je me suis laissé emporter par le désespoir et la joie de Yuri, car c'est avant tout son histoire. Je ne me suis pas vraiment arrêtée sur "Les loups chantants" ces créatures de légende qui cherchent a happer leur proie grâce à leur chant, qui s'insinuent dans la tête de l'être choisi jusqu'à le rendre fou pour qu'il se jette a corps perdu dans le piège tendu, ils suivent le petit cortège tout au long de l'histoire et je pense qu'il est davantage intéressant de les découvrir par vous-même que si j'en fais des caisses pour vous convaincre de le lire pour eux, car finalement c'est avant tout une histoire d'amitié et d'amour fraternel sur fond de magie et de malédiction ! 

Si je devais tout de même dire un mot sur l'auteur, je parlerais de ma première lecture avec Le roi des fauves que j'avais adoré pour sa noirceur, sa profondeur, son histoire atypique, j'ai retrouvé des points communs dans Les loups, même si pour moi il est un peu en deçà de ma première découverte. J'aime beaucoup l'écriture et les histoires d'Aurélie Wellenstein, elles sortent des sentiers battus et nous emmènent dans des univers mystérieux et sombres qui étrangement me plaisent beaucoup, moi le bisounours qui aime les happy ends et les romances niaises à souhait sur fond de surnaturel... Comme quoi tout peut arriver ! 

1 commentaire:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ai préféré le premier au deuxième.

    RépondreSupprimer

Laissez votre empreinte !